Modern technology gives us many things.

Les jeunes de Benno ne défendent pas le…Président

Lettre ouverte à la jeunesse de Benno Bokk Yaakaar

L’avènement du président Macky Sall comme président de la république avait suscité beaucoup d’espoirs pour toute la jeunesse sénégalaise.

En effet,  l’élection d’un sénégalais, né durant la période postcoloniale, a secrété des attentes, nourri des ambitions, alimenté des rêves.

Au plan stratégique, la formulation du  PSE avait fini d’esquisser les contours des utopies et de nourrir les attentes  d’une frange de la jeunesse, celle de Benno Bokk Yaakaar notamment, au point d’entrevoir 2035 comme un horizon pour l’émergence.

Cependant, force est de constater que si les élites politiques coalisent au sommet, par le bas, c’est-à-dire sur le terrain politique réel,  la jeunesse, fer de lance de toute rupture annonciatrice de la société du futur, demeure inerte, éparpillée, absente des combats politiques.

Or, les possibles de demain, les alternatives crédibles et durables ne sont concevables que quand elles sont socialement ancrées, historiquement portées par des piliers solides et collectivement fédérateurs. Du reste, un « bouleversement qualitatif » assimilable à un « bond en avant » n’est  envisageable qu’avec une participation de ce que la société a de plus représentatif, de plus dynamique et tourné vers l’avenir : sa jeunesse.

A l’évidence, tel n’est point le cas des jeunes de Benno Bokk Yaakaar.   En effet, pour réponde du Benno, un minimum de consensus,  résultat d’une dynamique de concertation est nécessaire pour co-construire les contours du projet du futur ou tout au moins réaliser celui consacrant le pacte entre les entités politiques constitutives de cette organisation politique.

Notre modeste contribution s’inscrit dans la dynamique corrective de ce qui nous paraît être une anomalie, un dysfonctionnement. Il s’agit d’impulser un élan pour impliquer les forces vives porteuses du futur, de susciter une réflexion en vue de réinventer la politique ou tout au moins lui redonner ses attributs premiers en partant du bas.  Pour ce faire, nous formulons quelques propositions en direction de la Jeunesse de Benno Bokk Yaakaar :

*faire exister la coalition par nous jeunes dans les 45 départements du pays en nous organisant dans de forts comités d’animation politique ;

*descendre sur le terrain, aller au contact  du peuple réel pour une sensibilisation-mobilisation ;

*rendre visibles les réalisations du Président Macky SALL en vue de la préparation de la prochaine joute électorale ( présidentielles de 2019) ;

*incarner une politique de développement vertueuse, respectueuse de  l’éthique, ancrée dans la morale, en rupture avec les pratiques politiciennes courantes faites d’invectives, de louvoiements dans l’espoir de vivre notre rêve d’un Sénégal émergent à l’horizon 2035.

Fait à Tivaouane, le 28  février 2018

Mouhamadou Lamine THIANDOUM

Responsable  de jeunes APR dans le département de Tivaouane

laminathian@gmail.com

Les commentaires sont fermés.