Modern technology gives us many things.

‘Jambars’ tués à Kidal : BBY présente ses condoléances patriotiques’ à la nation

moustapha Diakhaté 2Le groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY) regroupant le pouvoir et ses alliés a présenté, dans un communiqué, « ses patriotiques condoléances à la nation entière », suite à la mort de deux soldats sénégalais, tués samedi matin, dans une attaque à la voiture piégée à Kidal, au Nord du Mali.

Benno Bokk Yakaar « partage ce deuil avec le peuple sénégalais et présente ses patriotiques condoléances à la nation entière, aux Forces armées ainsi qu’aux familles éplorées », rapporte un communiqué transmis lundi à l’agence de presse sénégalaise et signé du député Moustapha Diakhaté, président de ce groupe parlementaire.

« (Le groupe BBY) condamne avec la dernière énergie le lâche assassinat de deux casques bleus sénégalais à Kidal par la barbarie criminelle des fossoyeurs de l’islam », est-il écrit dans ce communiqué.

« Avec notre vaillante armée, souligne-t-il, nous avons toujours répondu présents, partout et en toutes circonstances pour défendre la paix, la démocratie et le Sénégal en est fier ».

Benno Bokk Yakaar dit par ailleurs s’associer « à l’hommage patriotique du président Macky Sall aux deux Jambaars tombés au front contre le terrorisme et adresse tous ses vœux de très rapide rétablissement aux trois blessés ».

Outre les deux soldats sénégalais tués dans cet attentat, sept autres ont été blessés dont un grièvement, a précisé la Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA).

Un hommage officiel sera prochainement rendu aux deux militaires décédés, a annoncé la présidence de la République dans un communiqué, soulignant que le chef de l’Etat Macky Sall a appris « avec tristesse, émoi et indignation » cet attentat.

Macky Sall « condamne avec la dernière énergie cet acte lâche et criminel, qui n’entamera en rien l’engagement résolu du Sénégal au Mali », selon le communiqué. Le contingent sénégalais au Mali compte 502 militaires et 145 gendarmes.

« En cette douloureuse circonstance, le président de la République, chef suprême des armées, s’associe à̀ l’ensemble de la nation, pour présenter ses condoléances aux Forces armées ainsi qu’aux familles éplorées », indique la même source.

« Il témoigne aux blessés sa vive compassion et leur souhaite un prompt rétablissement. Ces deux militaires, morts au champ d’honneur, étaient partis dans un pays frère, le Mali, pour y défendre la démocratie, la liberté et la paix », mentionne le communiqué.

Le président de la République « renouvelle, en cette pénible occasion, sa confiance et ses encouragements à nos forces de défense et de sécurité qui, partout à travers le monde et avec un professionnalisme unanimement reconnu, contribuent au maintien et à la consolidation de la paix internationale », ajoute le texte.

 

Les commentaires sont fermés.