Modern technology gives us many things.

Italie/Un modou-modou s’immole par le feu à Milan

immolation 1Un Sénégalais du nom d’Amadou Sakho s’est immolé par le feu, samedi, devant son ancien lieu de travail situé dans la banlieue de Milan, plus précisément à Bovisa. Selon Seydou Ba, le président de l’Association des Sénégalais de Milan, Amadou Sakho était au chômage depuis plus de cinq mois maintenant et n’arrivait plus à joindre les deux bouts. C’est ainsi que désespéré, il est retourné sur son ancien lieu de travail le samedi avec entre ses mains un bidon contenant un liquide inflammable. Un liquide dont il s’est aspergé le corps avant de claquer un briquet et de se mettre le feu. Et n’eût été la réaction rapide de ses ex-collègues, il y aurait laissé sa vie sur place. Mais il a pu être assisté et évacué à l’hôpital.

«Amadou a 40% de son corps qui est calciné. Il est brûlé au troisième degré. Plongé dans un coma profond, il lutte depuis trois jours contre la mort dans un hôpital de Niguardo à Milan», a renseigné toujours Seydou Ba qui a salué la rapidité des secours et la qualité de la prise en charge par les autorités sanitaires de l’hôpital. Le président de l’Association des Sunugaaliens a confié que les médecins de l’hôpital de Niguardo estiment ses chances de survie à seulement 10%, compte tenu de son état très critique. Il faut aussi dire que la police milanaise est à la recherche de ses parents. C’est la deuxième fois qu’un sénégalais tente de suicider en s’immolant par le feu en terre Italienne. Le premier cas, c’était Penda Kébé, militant du Pds et petite-fille de Wade, qui avait succombé à ses blessures quelques jours après s’être mise le feu, devant la mairie de Rome, lors d’une visite du père de Rimka en Italie, le 7 décembre 2007.

Extraits Le Populaire

Les commentaires sont fermés.