Modern technology gives us many things.

Musiques traditionnelles : Pour une revalorisation de la musique traditionnelle

musique tradxibaaru.com – Le Ministère de la culture veut répertorier et revaloriser la musique traditionnelle à travers le projet « Inventaire des musiques traditionnelles du Sénégal.

Le projet Inventaire des musiques traditionnelles du Sénégal » s’inscrit dans le cadre d’un programme du Ministère de la culture et du patrimoine qui vise la sauvegarde et la conservation préventive des traditions orales dont la survie est menacée tous les jours par le modernisme. C’est un projet d’une grande envergure qui tient à cœur le Ministre de la culture et du patrimoine selon Mr Abdoul Aziz Guissé  (photo) responsable des sites et monuments historiques à la direction du patrimoine culturel. Ce projet fait suite à la tournée pour la promotion de la diversité culturelle menée au niveau national.

L’objectif visé à travers ce projet est de procéder à un inventaire des traditions ethno musicales, supports d’expressions culturelles
fortes liées à la vie des communautés. Rappelons que le Sénégal a ratifié la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel
immatériel. Entre autres objectifs, le projet vise la revalorisation d’un riche patrimoine culturel multidimensionnel, la réappropriation
du patrimoine culturel immatériel, le développement des industries culturelles. Le projet est soutenu par l’UNSECO qui va aider l’état du Sénégal dans son financement.
Le travail de l’inventaire devrait démarrer en Janvier 2014 mais un dispositif préparatoire est mis en place et qui a débuté par des
rencontres au niveau des régions avec les acteurs culturels et autres personnes ressources devant faire ce travail de collecte du patrimoine musical traditionnel. Il s’agit là de rencontres d’information et de sensibilisation pour amener les acteurs ciblés à s’approprier du projet et de pouvoir le porter pour garantir son succès. Pour la région de Ziguinchor, cette rencontre s’est tenue Vendredi au centre culturel régional.  Après cette rencontre, d’autres étapes très importantes sont envisagées d’ici à Décembre prochain. Les enquêteurs seront formés et le projet se déroulera suivant un plan d’action qui sera élaboré de manière participative. Le processus d’inventaire va durer un an à compter de Janvier 2014 et va concerner les régions du Nord du Sénégal et celle du sud (Casamance).

Mamadou Lamine Badiane/Bignona.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.