Modern technology gives us many things.

Instruction contre l’ex ministre Karim Wade : La Commission d’instruction confirme le procureur spécial près la Crei

karim 4Les auditions dans le cadre de l’instruction ouverte contre l’ancien ministre d’État, Karim Wade, vont effectivement démarrer au cours de ce mois de ramadan, selon des sources de La Tribune. Cheikh Omar Lamine Diallo, Pape Mamadou Sougou, Pape Abdou Diassé, Bibo Bourgi vont défiler dans les prochains jours devant les juges de la Commission d’instruction qui ont confirmé toutes les charges retenues dans la mise en demeure servie par le procureur spécial. Si des gens comme Patrick William et bien d’autres, qui avaient été entendus par les gendarmes de la Section de Recherches, ne sont point inquiétés jusque-là, c’est parce que dans l’enquête ouverte devant la Commission d’instruction, il y a une distinction nette entre les complices actifs de Karim Wade qui sont poursuivis et ses complices passifs qui sont laissés en liberté, explique La Tribune. Pour rappel, le 15 mars dernier, le procureur spécial près la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (Crei), Alioune Ndao, remettait au fils de l’ex chef d’État, via ses avocats, une mise en demeure de justifier la provenance de six cent quatre-vingt-quatorze (694) milliards qu’il aurait pris au contribuable sénégalais pour monter des sociétés avec l’aide d’amis qui l’ont aidé à s’enrichir de façon illégale. A l’expiration du délai de 30 jours qui lui était imparti, Karim Wade fournira ses explications sans parvenir à convaincre le Parquet spécial qui ordonna son arrestation, en même temps que six (6) autres personnes. Si le fils de Me Abdoulaye Wade est depuis lors pensionnaire de la Prison centrale de Dakar où il séjourne avec Cheikh Diallo, Pape Sougou, Pierre Agboba, trois (3) autres de ses compagnons d’infortune ont bénéficié de la liberté provisoire pour raison de maladie jugée très grave pour leur maintien dans les liens de la détention.

Les commentaires sont fermés.