Modern technology gives us many things.

Installation du 20ème Grand Serigne de Dakar, chef suprême de la collectivité leboue au Sénégal

Le député El hadj abdoulaye Makhtar Diop, a été installé dimanche, 20ème grand Serigne de Dakar, succédant ainsi au défunt serigne, El hadj Massamba Coki Diop au trône de 2007 à 2013.


grand serigne de dakar diopAbdoulaye Makhtar diop est descendant de la famille de dial diop, intronisé 1er grand Serigne en 1795 avant d’être succédé par Matar diop en 1895.

“Serigne ndakaru” (ou grand serigne de dakar, en langue wolof) est le chef suprême de la collectivité léboue, première ethnie à habiter Dakar, la capitale sénégalaise.

A l’origine, il était “arbitre et conciliateur pour trancher les différends”.

Dans l’organisation traditionnelle de la collectivité léboue, il était secondé par le ndéye dji rew, l’équivalent du ministre de l’intérieur, des affaires étrangères et porte-parole de la collectivité.

Venaient ensuite le saltigué (ministre de la défense et des affaires mystiques), l’imam ratib et cadi (imam et juge musulman), le djaraf (ministre des affaires domaniales), le ndeye diambour (président de l’assemblée des 36 diambours de ndakaru), le diambour (délégué des penthies, quartiers traditionels), l’assemblée des diambours y penthie (assemblée des notables de quartiers), et le président des freys (président de l’assemblée des freys qui ont en charges l’exécution des décisions du gouvernement et des travaux d’intérêts publics).

L’actuel grand serigne, Abdoulaye makhtar diop, né le 14 mars 1946 à Dakar, est administrateur civil de classe exceptionnelle, fondateur du parti politique “les socialistes unis pour la renaissance du Sénégal (les s.u.r.s)”.

De 2011 à 2012, il a été ministre d’État, ministre des sports dans l’ex-régime libéral. De 1996 à 2001, il a été maire de la commune d’arrondissement de Dakar plateau, entres autres fonctions.

“La responsabilité, l’honneur et les références qui s’attachent à cette noble et grave fonction jettent une passerelle entre les valeurs coutumières fondatrices et les exigences de notre monde moderne et évolutif. Depuis la concession de mon grand-père,El Hadj moussé diop où nous avons reçu une éducation électrique, une instruction civique, des enseignements et initiations de toutes sortes, jusqu’au plus haut niveau de l’état, mon parcours personnel m’a, sans aucun doute, préparé à ce sacerdoce au service de ma communauté”, a dit Abdoulaye Makhtar diop.

Il souligne avoir abandonné la politique, mais restera aux côtés du gouvernement en le conseillant et l’orientant sur les priorités des populations, plus particulièrement celles de la collectivité léboue.

Les commentaires sont fermés.