Modern technology gives us many things.

Inhumation tumultueuse de six militants de l’opposition guinéenne

L’inhumation, mercredi à Conakry, de six militants de l’opposition guinéenne tués par les forces de l’ordre lors des précédentes manifestations politiques en Guinée a une fois de plus donné lieu à des échauffourées, a-t-on constaté sur place.


guinée manif 2Les obsèques ont commencé par la levée des corps à la morgue de l’hôpital Donka, suivie de la prière funèbre à la Mosquée Fayçal de Conakry située à dix mètres.

Outre les familles éplorées, le cortège funèbre était également composé de milliers de guinéens, dont les opposants Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Dr Faya Millimouno, Mouctar Diallo, Mme Zalikatou Diallo et la star du reggae guinéen, Elie Kamano.

Partie de Donka pour le cimetière de Bambéto, la marche funèbre est passée devant l’Université de Conakry, le Stade du 28 septembre en vue de regagner la route Le Prince.

Durant tout le parcours, les milliers de marcheurs scandaient des slogans hostiles au régime, alors que d’autres lisaient des versets coraniques : Allahou Akbar (Dieu est grand).

Comme toujours, des incidents ont éclaté à Hamdallaye devant le siège du parti présidentiel, le RPG-Arc-en-ciel; où les jeunes ont jeté des pierres sur les forces de l’ordre, postées devant les lieux et qu’ils accusent d’avoir tué leurs amis lors des manifestations politiques.

Après l’enterrement, d’autres jeunes visiblement en colère ont saccagé le poste de gendarmerie de Bambéto situé à quelques encablures du cimetière où a eu lieu l’inhumation.

Pour l’instant, aucun bilan n’est disponible, ni du côté des organisateurs ni de la police.

L’opposition guinéenne promet une marche demain jeudi à Conakry, suivie d’une journée ville morte mais les autorités ont interdit la marche sur l’itinéraire choisi par les opposants.

Les commentaires sont fermés.