Modern technology gives us many things.

Inde: un lieu saint du bouddhisme frappé par une série d’explosions

Une série d’explosions de faibles intensités ont ciblé, dimanche 7 juillet au matin, un haut lieu du bouddhisme, dans l’est de l’Inde. Deux personnes ont été blessées, deux moines, dans cet attentat qui n’a pas été revendiqué.

inde explosionLa sécurité a été renforcée dans plusieurs sites religieux du district de Bodhgaya, après l’explosion de huit bombes de faible puissance dans le complexe du temple Mahabodhi, tôt dimanche 7 juillet. Deux autres engins explosifs ont été désamorcés par les policiers près d’une statue de Bouddha de 24 mètres, au coeur du site. Deux moines bouddhistes, un Birman et un Tibétain, ont été blessés dans l’attentat. 

Selon la police, les dégâts matériels restent mineurs. L’arbre de la Bodhi, sous lequel le Bouddha aurait connu son éveil spirituel plus de cinq siècles avant Jésus Christ, n’a pas été endommagé. 

Site classé au patrimoine mondial

Bodh Gaya est un des plus hauts lieux du bouddhisme au monde et abrite, en plus de la statue géante et de l’arbre sacré, de nombreux autels témoignant de la présence du Bouddha. Le temple a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 2002 et accueille chaque année des centaines de milliers de pèlerins venus de toute l’Asie. 

Si les attaques contre les lieux bouddhistes sont rares en Inde, celle-ci pourrait avoir été perpétrée en représailles aux récentes violences contre les communautés musulmanes en Birmanie et au Sri Lanka voisins, pays à majorité bouddhiste. La région de Bodh Gaya est également un bastion de la rébellion maoïste armée en Inde et leur implication dans ces attentats n’est pour l’heure pas exclue par New Delhi.

Les commentaires sont fermés.