Modern technology gives us many things.

Il rencontre Macky et son parti explose

ousmane seye 2Me Seye doit revoir sa stratégie d’approche des partenaires politiques. Après sa recente audience que lui a accordée Macky Sall, président de la République et patron de l’APR, ses partisans du Front Républicain (FR) ont adressé un communiqué fazisant état de leur mécontentement et surtout de la démarche individuelle du patron du FR. Non seulement, ils fustigent la gestion solitaire du parti et le mauvais bilan de Me Ousmane Seye.

Communiqué intégral ci-dessous

 

« Suite à la deuxième (2ème) audience accordée au Secrétaire Général par le président de la République Macky Sall, les responsables et militants du Front Républicain tiennent à exprimer leur ras le bol sur la démarche sectaire ainsi que la gestion opaque et paternaliste du parti dirigé par Me Ousmane Sèye. Les intenses lobbyings qu’il mène quotidiennement pour décrocher une audience au palais entre aussi dans l’ordre des désapprobations exprimées par les militants.

En effet, après avoir trahi le président Abdoulaye Wade qui avait fait de lui l’avocat de l’Etat sans aucun mérite, le SG du Front Républicain a aussi expressément refusé d’être constitué avocat pour la défense des intérêts de Karim Wade dans la traque des biens mal acquis. Pour rappel, c’est le même Ousmane Sèye qui avait organisé un séminaire à la veille de la présidentielle de 2012 pour demander au candidat Abdoulaye Wade de retirer sa candidature avant de se rétracter quarante huit (48) heures après. Depuis le congrès sans débat et précipité du Front Républicain tenu en Juillet 2012 à Radisson, Me Ousmane Sèye avait pris la décision unilatérale d’apporter son soutien à Macky Sall sans consulter la base.

Ce qu’il ne fait jamais d’ailleurs, d’où les départs en cascades de responsables. Mais sa bêtise politique a été fatale lorsqu’il a hérité du dossier de Cheikh Béthio Thioune que le procureur de Thiès avait impliqué dans l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam non sans échanger des insanités avec l’ex ministre de la justice Mimi Touré par presse interposée durant tout le temps qu’a duré le procès. Depuis lors Me Ousmane Sèye se tournait les pouces entraînant le Front Républicain dans une léthargie encore tenace dès lors qu’aucune des instances du parti ne fonctionne actuellement pour l’avoir engagé dans une transhumance déguisée aux côtés de Macky Sall.

Lequel chef de l’Etat peine encore à trouver ses marques au sommet de la République, faisant fi également des engagements qu’il avait pris devant les populations bien avant son élection à la présidence de la République. C’est encore plus préoccupant qu’avec cette dernière audience du Jeudi 7 Novembre 2013, il y’a en toile de fond cette peur bleue qui hante Macky Sall devant le redoutable leader de Rewmi Idrissa Seck. Après s’être séparé de ses plus proches collaborateurs du fait des responsables de l’APR, Me Ousmane Sèye veut s’inviter dans la danse pour achever politiquement l’ancien premier ministre en déterrant le fameux Protocole de Rebeuss dont il est l’artisan. Il s’agit d’un deal qui intéresse naturellement Macky Sall mais pas le Front Républicain.

Le but principal consiste en effet à empêcher Idrissa Seck de conserver son bastion de Thiès aux locales de 2014 et de lui priver d’une participation à la présidentielle de 2017. Les responsables et militants du Front Républicain tiennent à avertir Macky Sall et Me Ousmane Sèye que lorsque leur plan sera opérationnel, Idrissa Seck aura le soutien actif et très déterminant du Front Républicain.

Les responsables et militants du Front Républicain

Les commentaires sont fermés.