maison brûléeL’histoire se passe au Gabon, dans la ville de Lambaréné. Un homme jaloux d’une trentaine d’années a brûlé vif sa compagne infidèle, la semaine dernière, à Evouang, un quartier de Lambaréné, le chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué (au centre du Gabon).

Le jeune homme, présenté comme un déséquilibré mental, aurait agi de la sorte pour punir sa compagne – souffrant aussi de la démence – qui le cocufiait régulièrement. D’après des témoignages concordants, les faits se seraient passés nuitamment.

L’homme jaloux aurait ligoté et enfermé sa compagne dans leur habitation avant d’y mettre le feu. Après son acte criminel, l’auteur serait sorti pour entreprendre une promenade nocturne et boire un verre. C’est en son absence que des voisins ont aperçu la cabane du couple en flammes.

Le feu s’est propagé si vite que tout la maisonnette a été réduite en cendres. Dans les décombres, les secouristes ont découvert le corps carbonisé de la jeune femme. Le macchabée gisait dans la pièce qu’elle partageait avec son compagnon depuis plusieurs années déjà.

Interpellé par les autorités judiciaires, le présumé auteur du crime aurait démenti avoir brûlé sa compagne, soutenant que cette dernière a été consumée par un feu provoqué par un mégot de cigarette qu’elle fumait au lit. Mais cette thèse n’a convaincu personne à Lambaréné.

D’aucuns ont estimé que s’il s’agissait d’un incendie provoqué par un mégot de cigarette, la jeune femme aurait pu s’échapper de la maison lors de l’apparition des flammes. « Elle avait probablement les mains et pieds liés. Si tel n’était pas le cas, elle aurait pu sortir de la maison lorsque les flammes ont commencé à s’y répandre », a estimé une source proche du dossier. Certains habitants d’Evouang croient fermement qu’il s’agit d’un crime passionnel. Avis donc à toutes les femmes infidèles !

PARTAGER