Modern technology gives us many things.

Ibrahima Wade : ‘’la destination sénégalaise est encore à la traîne’’

ibrahima wadeLa destination touristique sénégalaise manque encore de compétitivité comparée à ses concurrents immédiats, selon le secrétaire permanent de la Stratégie de croissance accélérée (SCA), Ibrahima Wade (photo), qui reprend ainsi le constat des acteurs du tourisme.

‘’Cela est illustré par le fait que sur un certain nombre de facteurs, nous sommes compétitifs, mais sur un certain nombre d’autres, il faut reconnaître que le Sénégal est à la traîne’’, a-t-il indiqué.

M. Wade introduisait un thème sur : ‘’Comment rendre compétitive une destination Sénégal’’ à la Foire internationale de Dakar (FIDAK).

Il a invité à jeter un œil comparatif sur un pays comme le Cap-Vert, qui est le dernier né en termes de destination touristique, et qui, aujourd’hui, dépasse de loin les deux millions de touristes.

‘’Pendant qu’au Sénégal, nous végétons à un peu moins d’un million’’, s’est-il désolé soulignant les facteurs de compétitivité et de contre-performances. ‘’Il faut reconnaître que là, nous sommes à la traîne’’, a-t-il dit.

L’option est prise de faire du tourisme, à côté de l’agriculture, la deuxième source de croissance économique de création de richesses et d’emplois de l’économie nationale, a dit M. Wade pour qui il est possible de bâtir des stratégies gagnantes.

Le préalable, selon lui, est de ‘’partir sur de bons diagnostics et ainsi définir de véritables plans d’action et adresser les vraies problématiques’’. Ces diagnostics placent la problématique de la compétitivité du secteur sous deux angles.

Le premier, a-t-il indiqué, est relatif à la qualité, des réceptifs, mais aussi à la gestion de l’érosion côtière qui affecte les sites balnéaires, ainsi que la sécurité et la salubrité.

M. Wade a en outre évoqué la compétitivité des tarifs du tourisme local, comparativement aux pays voisins, comme la Gambie ou le Cap-Vert, faisant les coûts nationaux sont en défaveur de la destination Sénégal.

 

Les commentaires sont fermés.