Modern technology gives us many things.

Ibrahima Sall destitué de la tête de son parti, le Model

Ibrahima Sall n’est plus le président du Mouvement pour la démocratie et les libertés (Model). Il a été destitué ce mercredi 24 janvier par le Bureau Politique. Les nouveaux « maîtres » du Model ont également dissout par la même occasion l’ensemble des instances de leur formation politique ainsi que la suspension de tous les postes directionnels.

Tout est partie de la décision des jeunes et des femmes du parti de mettre « hors de leur vision » le désormais ex-président du Model. Une décision mûrie et réfléchie le 03 janvier dernier pour les jeunes et 10 janvier du côté des femmes du parti.

« Dans notre résolution du 03 janvier dernier, nous avons fait savoir qu’il existe des dysfonctionnements notoires dans la gestion des activités politiques du parti. Les instances régulières du parti ne fonctionnent pas normalement. La façon dont est gérée le parti est au détriment de la majorité car servant les seuls intérêts de son président. La jeunesse du Model propose la dissolution de toutes les instances du parti. La réorganisation profonde du parti et la mise en place de instances jeunes, femmes mixtes », a avancé Khadim Samb, président du Mouvement national des jeunes du Model.

Embouchant la même trompette, Gnima Sonko Diédhiou, présidente nationale du mouvement des femmes, n’a pas manqué Ihrahima Sall dans sa gestion « clanique » du Model qui s’éloigne du modèle de parti qu’il devait être sur l’échiquier politique sénégalais.

« Après avoir analysé en profondeur la situation, les femmes du parti réunie le 10 janvier 2018, ont exprimé leurs déception du fait de la position défavorable 34e sur la liste nationale de Mme la présidente. Les femmes ont remarqué que depuis lors, M. Ibrahima Sall ne s’est pas adressé à aucune d’entre elles ni pour les encourager encore moins pour les féliciter. Nous déplorons la léthargie qui prévoit dans le parti depuis très longtemps », a déploré la président Diédhiou. Fort de tous ces manquements, les femmes du parti exigent la dissolution du Bureau politique national pour qu’enfin soit créé un comité national ad hoc qui prendra en charge correctement les questions du parti.

Par acclamation, le bureau politique du Model a pris la décision de dissoudre toutes les instances de leur formation politique et organes réguliers. Un comité ad hoc a été mis en place pour aller vers la tenue du congrès.

Modou Mboup, Secrétaire exécutif du Model et porte-parole du jour a précisé que leur parti est bien ancré dans la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar. « Nous voulons engager le parti dans la bonne direction pour la réélection de Macky Sall. Nous ferons en sorte que Macky Sall soit réélu dès le premier tour lors de la présidentielle de 2019. », a conclu M. Mboup.

Senego

Les commentaires sont fermés.