Modern technology gives us many things.

« Iba Der Thiam est un traître et doit rendre son poste de député » selon le PDS

iba der thiam« Iba Der Thiam, ce traitre et prostitué politique, qui navigue au gré de ses intérêts  et qui d’ailleurs est au crépuscule de sa carrière politique…doit automatiquement et dans les meilleurs délais rendre au peuple son poste de député qu’il a hérité non pas sur la  liste de Macky Sall dont il est devenu le porte-parole  mais sur la liste du PDS » tels sont les mots durs du PDS France à l’encontre de Iba Der Thiam contenus dans un communiqué parvenu à la rédaction de xibaaru. Dans le même communiqué, les partisans de Wade dénoncent aussi le report des élections en dépit des règles de bonne gouvernance établies par la CEDEAO. Communiqué intégrale ci-dessous.

 

Communiqué du PDS FRANCE

Le bureau de la fédération du parti démocratique sénégalais de France s’est réuni le dimanche 10 novembre 2013  pour examiner la situation politique, économique et sociale au Sénégal.

Sur le plan politique, la fédération se réjouit de la prestation de haute facture du groupe parlementaire « les libéraux et les démocrates » dirigé par le frère Modou Diagne Fada lors de la déclaration de politique générale du premier ministre Mimi Touré.

 Le bureau  demande par la même occasion au comité directeur de constater la démission du député Iba Der Thiam, ce traitre et prostitué politique, qui navigue au gré de ses intérêts  et qui d’ailleurs est au crépuscule de sa carrière politique.

Cet homme dont le comportement, les déclarations et sorties aussi bien à l’assemblée nationale qu’à travers les médias tranchent d’avec les orientations du parti doit automatiquement et dans les meilleurs délais rendre au peuple son poste de député qu’il a hérité non pas sur la  liste de Macky Sall dont il est devenu le porte-parole  mais sur la liste du PDS.

Concernant la déclaration de politique générale du premier ministre Mimi Touré, le bureau de la fédération constate plus une littérature ,un ensemble de vœux pieux qu’une volonté  manifeste de ce gouvernement à prendre en charge les préoccupations des Sénégalais qui vivent les moments les plus difficiles de leur existence.  Le Sénégal n’a pas de problème de premier ministre mais de président de la République, car Macky Sall qui est élu a fondamentalement atteint le degré zéro de l’incompétence dans la conception et la conduite des affaires publiques, entrainant le Sénégal dans un coma profond où tout est paralysé.

La fédération s’offusque de la politique du partage du gâteau du régime de Macky Sall et dont la triste affaire « Mbaye Ndiaye et Moustapha Cissé Lo » en constitue l’exemple patent.

 Le bureau de la fédération demande au groupe parlementaire du PDS de diligenter une enquête parlementaire sur cette affaire grave qui n’est rien d’autre que de l’enrichissement illicite et leur traduction devant la cour très spéciale de Macky Sall qui a cette fois ci l’occasion de montrer au peuple Sénégalais que sa cour de répression de l’enrichissement illicite n’est pas seulement dirigée vers le Parti Démocratique Sénégalais.

Concernant la deuxième mise en demeure du frère Karim Wade, la fédération du parti démocratique sénégalais appelle tous les libéraux et les sénégalais épris de paix et de justice à descendre dans les rues  pour faire respecter l’Etat de droit et montrer à Macky Sall qu’aucun pays au monde ne s’est développé sur la base de la vengeance, la médisance et la traitrise.

La fédération manifeste également sa solidarité et son soutien à tous les otages politiques du régime de Macky Sall qui  cherche à démanteler le PDS  qui pourtant lui a permis de toucher son premier salaire après des années de chômage et de galère sous le régime socialiste.

Le bureau de la fédération s’oppose à toute idée de report des élections locales et exige du gouvernement de Macky Sall le respect du calendrier républicain ainsi que le protocole additionnel de la CDEAO sur la bonne gouvernance signé à Dakar le 21 Décembre 2001disposant en son article 2 de sa section 2 sur les élections que :

1-   Aucune réforme substantielle de la loi électorale ne doit intervenir dans les six(6) mois précédant les élections, sans le consentement d’une large majorité des acteurs politiques

2-   Les élections à tous les niveaux doivent avoir lieu aux dates ou périodes fixées par la constitution ou les lois électorales.

La fédération pense que l’acte 3 de la décentralisation n’est qu’une coquille vide et un prétexte pour Macky Sall et ses fantassins de différer leur future débâcle électorale. 

La fédération manifeste son soutien sans faille au peuple sénégalais qui est tenaillé par la cherté de la vie, les inondations, les coupures d’électricité et l’insécurité et demande à Macky Sall de faire preuve d’honnêteté et de lucidité en se rendant compte de son incompétence à gouverner le Sénégal  et d’organiser des élections anticipées pour remettre le pays dans des mains expertes.

 

VIVE UN PDS FORT ET CONQUERANT

VIVE LE SENEGAL

POUR LA FEDERATION,

IBRAHIMA DIOP CHARGE DE LA COMMUNICATION

                  

Les commentaires sont fermés.