Modern technology gives us many things.

Les humiliations avant le dessert : la Foi de Me Babacar NIANG

Pour l’histoire, je rappelle la foi de Me Babacar NIANG

Après nous avoir matraqué, il (notre ami le français )  nous sert le dessert.

Les humiliations avant le dessert :

  • L’engagement « non volontaire » ( le recrutement forcé des tarailleurs Sénégalais et les réquisitions des vivres et du bétail)
  • Les tortures ( les « gardes de cercle » matraquent les hommes validesles terrassent, les ramassentà terre pour leur faire endosser l’uniforme )
  • Les actes racistes ( humiliations que l’on fait subir à desélèves africains du seul fait de la couleur de leur peau )

Pour l’histoire, je rappelle

..Deux événements surviennent pendant son enfance et son adolescence qui bouleversent sa vie sociale : la crise économique des années 1930 qui provoque la pauvreté jusque dans le monde rural, et la deuxième guerre mondiale au cours de laquelle s’accentuent le recrutement forcé des tarailleurs Sénégalais et les réquisitions des vivres et du bétail.

« Eléve à l’école primaire du quartier Kasnak en 1939-1940, il assiste, notamment, au marché de Kassaville, comme il le raconte, au plus grand déni des droits humains : la chasse à l’homme menée par des « gardes de cercle » à cheval qui, sur ordre du commandant, matraquent les hommes validesles terrassent, les ramassent à terre pour leur faire endosser l’uniforme qui fait désormais d’eux des « engagés volontaires » promus aux champs de bataille de l’Europe. 

Les gémissements des malheureux et les pleurs de leurs parents ne manquent pas d’impressionner le jeune élève, éduqué dans un milieu familial très religieux où, dès la petite enfance, le respect que l’on doit à la liberté et à la dignité de chaque être humain est érigé en règle absolue de conduite.

..Poursuivant ses études primaires puis secondaires à Dakar, il fait l’amère expérience des humiliations que l’on fait subir à des élèves africains du lycée Van Vollenhoven, devenu aujourd’hui Lycée Lamine GUEYE, du seul fait de la couleur de leur peau.  « Hommage à Maitre Babacar Niang : Homme de Foi et d’Action »

Par mémoire et pour l’histoire , merci à vous  Maitre ainsi qu’à l’auteur du livre votre Beau fil Abdoulaye DIALLO.

Repose en Paix Me Babacar NIANG

Modou FALL
Président du Parti RV/Dëgg moo woor

Les commentaires sont fermés.