Modern technology gives us many things.

Hollande doit demander « Pardon » pour le Massacre du camp de Thiaroye…un crime contre l’Humanité

Le président français François Hollande doit visiter le cimetière de Thiaroye dimanche et remettre aux autorités sénégalaises des archives numérisées sur le massacre de milliers de tirailleurs le 1er decembre 1944, il y a de cela 70 ans. Holande doit demander pardon et non des excuses. Car ce fut un massacre gratuit. Les autorités françaises ont parlé de 70 morts mais certains historiens estiment entre 1200 et 1300 morts. Retour sur le massacre de Thiaroye…
Le 4 novembre 1944, quelque 1.300 d’entre eux, d’ex-prisonniers de guerre des Allemands, embarquent en France pour leur pays, affirme Cheikh Faty Faye, historien à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
Après leur arrivée au camp militaire de Thiaroye plus de deux semaines plus tard, ils se révoltent contre le retard du paiement de leurs arriérés de soldes, plusieurs refusant de rentrer dans leurs pays sans être payés.
Le 28 novembre 1944, ils séquestrent pendant plusieurs heures un haut responsable militaire français. Ils font fi des sommations des autorités coloniales qui ordonnent alors d’ouvrir le feu sur ces « mutins » le 1er décembre 1944, selon des archives coloniales.
« La plupart des historiens s’accordent sur le chiffre total de soixante-dix » morts, indique le service historique du ministère français de la Défense sur une banderole d’une exposition, dans le musée dédié aux tirailleurs dans le cimetière de Thiaroye.
Un bilan officiel que Cheikh Faty Faye juge inférieur au chiffre réel. Et l’historienne française Armelle Mabon, qui parle de « massacre », estime que « le nombre de morts reste une zone d’ombre qu’il faut relier au doute sur le nombre d’ex-prisonniers » ramenés à Thiaroye situé à 1.200, 1.280 ou 1.300.

Xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.