Modern technology gives us many things.

Hélène Tine : « On dénombre, en l’espace de 3 mois, la création de 160 postes… »

La hausse du nombre des députés horripile de nombreux députés qui trouvent la mesure aussi inopportune que dispendieuse. Pour Hélène Tine, en décidant de faire passer le nombre de député de 150 à 165, le régime de Macky Sall montre qu’il perd de vue les priorités des Sénégalais. « Nous avons vu ces derniers jours des jeunes de Fatick manifester pour manque d’emploi. A Thiès, 25 professeurs d’éducation physique et sportive diplômés du Centre national d’éducation physique et sportive (CNEPS) de Thiès ont entamé, mercredi dernier, une grève de la faim pour demander leur recrutement dans la fonction publique. La semaine d’avant, des retraités ont manifesté leur désarroi à Dakar. C’est dire que les priorités sont ailleurs. Et la légitimité de l’Assemblée nationale ne dépend nullement du nombre de députés, mais de l’efficience de la douzième législature », déclare le député de la Coalition Bess du Niakk.

Allant plus loin, Hélène Tine trouve que la diaspora aurait pu être représentée sans que le nombre de député ne soit revu à la hausse. « Avec cette hausse, on dénombre en l’espace de trois mois, la création de 160 postes dont 150 pour le Haut conseil des collectivités territoriales et 15 députés de la diaspora ».   

 

WALFnet 

Les commentaires sont fermés.