Modern technology gives us many things.

Candidature de Karim- Le Pds accuse Idy

Le Parti démocratique sénégalais soupçonne ou coup fourré derrière la déclaration de Idrissa Seck qui appelle “les fils d’emprunt de Wade” à contribuer pour solder l’amende de 138 milliards Fcfa de Karim Wade.

Idrissa Seck veut semer le doute dans l’esprit des Sénégalais en soulevant la question de l’amende de Karim Wade, en confortant l’inéligibilité du candidat du Pds pour le prochaine Présidentielle. C’est du moins ce que pensent les Libéraux qui ont rejeté en bloc son appel à une sorte de “quête populaire” pour rembourser l’amende que la Crei (Cour de répression de l’enrichissement illicite) a mise sur le dos du fils de Wade.
Pis, les responsables du Pds pensent que cette proposition du leader de Rewmi est une stratégie pour cautionner la culpabilité de Karim Wade, qui selon eux est victime d’une injustice de la part du régime de Macky Sall.

Accepter cette main tendue d’Idrissa Seck, reviendrait pour le libéraux à tomber dans son piège machiavélique. Selon eux, Idy use et abuse de subterfuges politiciens pour attester du forfait d’un candidat. “Wade n’a pas de fils d’emprunt, mais des fils et héritiers politiques. Dont l’un d’entre eux est l’actuel président de la République. Nous rejetons en bloc la proposition d’Idrissa  Seck. Parce que cela voudrait dire que Karim Wade a détourné de l’argent. Alors qu’il n’a détourné aucun franc. Il s’agit d’une justice aux ordres, des magistrats aux ordres qui ont réglé un contentieux politique. Et ce contentieux se règlera politiquement. Il est hors de question que Karim paye un franc”, a déclaré Cheikh Tidiane Seck, président des Cadres du Pds, dans les colonnes de L’Observateur.

Quant au chargé de communication du Pds, Mayoro Faye, il indique que “cette proposition n’engage que Idrissa Seck et ne mérite pas d’être étudiée”. Selon lui l’heure est à la mobilisation pour préparer le retour de Karim Wade au Sénégal.

 

 

Pressafrik

 

Les commentaires sont fermés.