Modern technology gives us many things.

Guinée : L’opposition interpelle le président sur le dialogue politique

alpha présiCONAKRY- Les acteurs politiques de l’opposition ont demandé mercredi au président guinéen Alpha Condé de récréer les conditions d’un dialogue politique franc et sincère, afin de trouver les solutions aux problèmes entre les acteurs politiques.
Dénonçant l’impasse politique que traverse le pays, les leaders politiques ont dénoncé l’absence d’un vrai dialogue et l’inexistence d’une réelle vision de réconciliation nationale, ainsi que l’aggravation du clivage communautaires, qui pourraient conduire à des conflits sociaux aux conséquences dramatiques.
A l’occasion d’une conférence de presse aminée mercredi par les principaux leaders de l’opposition, le porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla a articulé que la Guinée est à la croisée des chemins, car les enjeux actuels dépassent de loin ceux de simples élections législatives.
Pour lui, les fondements de la nation guinéenne sont ébranlés par un pouvoir qui privilégie la mise en place d’un régime  » autocratique » érigeant l’exclusion et l’arbitraire en mode de gouvernance.
Eu égard aux multiples cas de violation des principes fondamentaux des droits de l’homme, M. Sylla a dénoncé la culture de l’impunité dont bénéficie selon lui, les auteurs de violence, en dépit des déclarations d’intention des autorités politiques et administratives actuelles, qui ne fournissent aucun effort pour la promotion des droit de l’homme.
Au cours de cette conférence de presse, l’opposition a avisé l’opinion de l’organisation ce jour des obsèques pour rendre hommage aux 11 victimes décédées suit à la manifestation politique de la semaine précédente à Conakry.
Toutefois, l’opposition n’exclut pas la reprise des manifestations si aucun effort n’est consenti par le gouvernement et les facilitateurs, afin de renouer avec un pourparler ouvert et franc, pour parvenir à un compromis de solutions.
« Nous ne renonçons pas à notre droit de manifester et d’organiser des meetings politiques dans le pays, si le blocage persiste et si le gouvernement ne s’engage pas dans une logique de neutralité et de consensus », a averti Aboubacar Sylla.

(Le Quotidien du Peuple 30/05/2013)

Les commentaires sont fermés.