Modern technology gives us many things.

Guinée : Alpha Condé condamne les milices d’autodéfense et menace de sévir

alpha condé 5Le Chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé (photo), à travers un communiqué du gouvernement condamne la constitution de milices d’autodéfense chargées d’assurer la sécurité des populations et de leurs biens en banlieue de Conakry secouée ces trois derniers jours par des violences, a-t-on appris ce lundi.


Le gouvernement dénonce de tels comités dont la création va à l’encontre de la constitution et des valeurs républicaines et estime que les heurts survenus sur l’axe Bambéto-Coza dépassent « largement et outrancièrement » la revendication politique sur le processus électoral.

« La circulation d’armes dans les différentes communautés, la constitution de milices et de groupes d’autodéfense, sont autant de sujets d’inquiétude », selon le porte-parole du gouvernement.

Toutefois, poursuit-il, il appartient au gouvernement de restaurer l’ordre et la sécurité sur l’ensemble du pays et en particulier dans les zones de turbulence, dans le respect strict des droits de l’homme.

Pour ce faire, le gouvernement dit ne ménager aucun effort pour restaurer l’autorité de l’Etat et mettre hors d’état de nuire tous les instigateurs et affirme qu’aucun acte de violence, aucune violation des lois, quels que soient les auteurs, les motifs et les prétextes, ne sera toléré.

Depuis jeudi, la banlieue de Conakry est secouée par des heurts entre forces de l’ordre et de jeunes manifestants, qui ont causé au moins une douzaine de morts en trois jours.

Devant l’énormité des dégâts et le risque d’enlisement, certains citoyens ont émis l’idée d’organiser des comités d’autodéfense pour disent t-ils s’opposer aux «chevaliers de la république», un groupe de casseurs qu’ils accusent d’être à la solde du pouvoir pour justifier les violences.

Mais cette accusation est rejetée par le porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara.

Les commentaires sont fermés.