Modern technology gives us many things.

Gabon : La ministre de la Justice détruit les preuves de la mafia…

gabon ministre justiceLa nouvelle a de quoi choquer la conscience collective: la ministre de la Justice, Ida Reteno Assonouet (photo), a fait disparaître les preuves de la mafia qui existe à la prison centrale de Libreville.

Selon une source sûre, la Garde des Sceaux aurait procédé, ce mercredi, à la destruction de tous les scellés issus de la grande perquisition de samedi dernier.

Il s’agit de 1300 téléphones portables, de près de 2 000 armes blanches, de 290 bottes de chanvre et deux millions de F CFA retrouvés entre les mains des prisonniers.

A la suite de la scabreuse découverte, le parquet de Libreville avait décidé de faire la lumière sur cette affaire. Alors que l’enquête n’est qu’à son début, la Garde des Sceaux s’est empressée d’aller détruire tous les corps du délit. Sans aucune décision de justice.

“Elle a fait brûler les téléphones portables et fait fondre les armes blanches à l’aide d’une machine,” a avancé la source, relevant que l’opération d’incinération des scellés a été menée de manière cavalière.

La question que d’aucuns se sont posée est celle de savoir les réelles motivations d’Ida Retenot Assonouet. Dans certains milieux judiciaires, son geste a été perçu au mieux comme une entourloupette, et dans le pire des cas, comme une entrave à l’action de la justice.

Avec la disparition de différents corps de l’infraction, le parquet de Libreville aura du mal à aller jusqu’au bout des poursuites judiciaires contre les responsables de la mafia établie à la prison centrale, la justice étant le terrain par excellence de la preuve.

Les quelque 1300 téléphones portables saisis comportaient, par exemple, les numéros des complices du réseau, encore en cavale. Tous ces appareils ont malheureusement été brûlés sur ordre du ministre de la Justice.

Les commentaires sont fermés.