Modern technology gives us many things.

Fumer dans les lieux publics et la publicité sur le tabac interdits au Sénégal

fumeursAu Sénégal, il n’existe presque aucune restriction concernant la consommation de tabac dans les lieux publics et les avertissements sur les paquets sont petits. La seule exception est la ville sainte de Touba, où fumer est interdit pour des raisons religieuses depuis 1980 (soit 15 ans avant que la Californie, aux États-Unis, interdise de fumer sur les lieux de travail fermés).

Le reste du pays pourrait cependant bientôt lui emboîter le pas. Le Parlement sénégalais s’apprête en effet à voter une nouvelle loi antitabac. Si cette loi est adoptée, les publicités pour le tabac seront interdites, l’usage du tabac dans les lieux publics sera limité et les avertissements concernant la santé devront couvrir 30 pour cent de tous les paquets de cigarettes.

M. Ndao, agent de coordination du ministère de la Santé sénégalais pour la lutte, estime que, même si la loi pourrait être plus sévère, son adoption serait déjà un « énorme pas en avant » et cela « doterait le Sénégal de l’une des lois les plus strictes en la matière dans la région ».

Une lutte antitabac peu virulente sur le continent Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Afrique est le continent qui compte la plus grande proportion de jeunes non-fumeurs et où la lutte antitabac est la moins virulente. Elle représente donc un marché lucratif pour les distributeurs de cigarettes. Selon l’OMS, seulement cinq pays africains ont complètement interdit de fumer dans les lieux publics et neuf – le Tchad, l’Érythrée, le Ghana, la Guinée, le Kenya, Madagascar, l’île Maurice, le Niger et le Togo – ont interdit toutes les publicités pour le tabac. Seulement quatre pays africains – Madagascar, l’île Maurice, le Niger et les Seychelles – suivent les recommandations de l’OMS concernant les avertissements de santé sur les paquets de cigarettes.

Les commentaires sont fermés.