Modern technology gives us many things.

Fraude sur l’âge des basketteuses sénégalaises : La FSBB attend toujours la notification de la Fiba

Aucune peine n’a encore été  prononcée par la Fiba à propos de la fraude sur l’âge des joueurs des équipes nationales masculines féminines du Sénégal des moins de 18 ans. Les fédéraux ont démenti hier, au sortir de la réunion du comité directeur, cette information et attendant la notification de l’instance internationale avant de prendre les probables sanctions avant de prendre une décision. (Photo : B.Tandian, président de la FSBB)

 

baba tandian 1La Fédération sénégalaise de basketball n’est pas au courant de la suspension de cinq ans qui aurait été infligée aux joueurs épinglées. Elle a démenti cette information hier, mardi 21 mai, à l’issue de la réunion du bureau élargie aux membres de la fédération.

A en croire, le président de la commission communication, Moustapha Goudiaby, aucune notification  n’a été servie au Sénégal. «Le Sénégal n’a reçu aucune notification dans ce sens», indique-t-il.

En attendant l’instance dirigeante du basket a soumis l’affaire en instruction en décidant d’ouvrir une enquête pour étudier cette affaire qui éclabousse le monde du ballon orange et qui intervient à quelques semaines de l’ouverture des championnat du monde des moins de 19 ans prévu pour les filles du 27 juin au 7 juillet en République Tchèque et du 18 au 28 juillet en Lituanie pour les garçons.

Le Sénégal avec ses deux titres de champion d’Afrique U18, remportés à Maputo (hommes) et à Dakar (dames) sera l’unique représentant de l’Afrique à ces joutes mondiales.

«Le dossier  est en instruction. Nous avons instruit la commission juridique de la Fédération sénégalaise de basket de poursuivre les investigations. Nous voulons afficher la sérénité par rapport à ce problème-là. Et il faut écouter toutes les parties prenantes»,  renseigne-t-il.

Après avoir suspendu pour douze mois, Fatou Kamara, Meïssa Fall  des U18 féminin,  Seydina Ababacar Bâ, Madiara Malick Dieng et Samba Ndiaye des U18 masculin, la Fédération sénégalaise de basket a d’ores et déjà dressé le «portrait rebot» de la personne qui aurait porté l’affaire au sein de l’instance dirigeante  du basketball africain et promet, selon M. Goudiaby son chargé de communication, de prendre des sanctions à son endroit.

Les commentaires sont fermés.