abdou dioufElu secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) en 2002, l’ancien président du Sénégal, Abdou Diouf, arrivera en novembre 2014 à la fin de son troisième mandat de quatre ans. Il pourrait en briguer un quatrième et l’obtenir haut la main, tant son bilan est considéré comme positif : la charte de l’OIF ne prévoit pas de limitation. Mais, à 78 ans, le grand homme, au propre comme au figuré, a pris la ferme décision de tirer sa révérence l’an prochain. Jusqu’à présent, une seule candidate s’est déclarée « intéressée » par ce poste : Michaëlle Jean. Elle fut gouverneure générale du Canada de 2005 à 2010, à savoir la représentante de la reine Elizabeth II, chef de l’Etat canadien, une fonction surtout honorifique qu’elle avait dynamisée par ses initiatives en faveur des jeunes et des femmes. « Je suis très sollicitée pour tenter ma chance », nous dit-elle au retour d’une tournée qui l’a successivement menée au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso. Un voyage qui ressemble fort à un « tour de chauffe », même si elle a rencontré les dirigeants des pays visités à titre de chancelière de l’université d’Ottawa, afin de sceller divers partenariats. (Le Monde 29/10/2013)

PARTAGER