Modern technology gives us many things.

Francis Collomp, otage français au Nigeria, est libre

francis collompFrancis Collomp, enlevé au Nigeria le 19 décembre 2012, est libre a annoncé l’Elysée dans un communiqué, ce dimanche 17 novembre. François Hollande a exprimé « toute sa gratitude aux autorités du Nigeria (…) pour l’action décisive qui a été la leur » et a demandé à Laurent Fabius de se rendre immédiatement au Nigeria. Selon une source française proche du dossier, le Français aurait profité d’une opération de l’armée nigériane pour s’évader.

Francis Collomp avait été enlevé il y a presque un an, le 19 décembre 2012, dans le nord du Nigeria, plus exactement à Rimi, dans l’Etat du Katsina, frontalier du Niger.

Cet ingénieur de 64 ans travaillait pour l’entreprise Vergnet, spécialisée dans la distribution d’eau potable et d’éoliennes. Sa résidence avait été attaquée par une trentaine d’hommes armés.

Le rapt avait ensuite été revendiqué par Ansaru, un groupe dissident de la secte islamiste Boko Haram qui mène une insurrection contre le pouvoir du Nigeria.

Le mouvement avait justifié l’enlèvement par « la position du gouvernement français et des Français contre l’islam et les musulmans ». Le groupe avait évoqué l’intervention militaire au Mali et la loi de 2011 contre le port du voile intégral en public en France.

Fin septembre, les ravisseurs avait diffusé une vidéo de Francis Collomp dans laquelle il lisait un texte en anglais et appelait les gouvernements français et nigérian à ouvrir des négociations avec Ansaru en vue de sa libération.

 

Les commentaires sont fermés.