Modern technology gives us many things.

France/Yves Bertrand, ancien chef des RG, est mort

france rg bertrandL’ancien directeur des Renseignements généraux (RG) Yves Bertrand, 69 ans, réputé proche de Jacques Chirac, a été retrouvé mort lundi 3 juin à son domicile parisien, a-t-on appris de sources concordantes.

Son corps a été découvert par sa concierge dans son appartement du VIIIe arrondissement, a précisé l’une de ces sources, qui n’étaient pas en mesure lundi soir de préciser les causes du décès.

Proche de l’ex-président de la République Jacques Chirac, il était entré dans la police en 1970 et était devenu en 1992 patron des Renseignements généraux, qu’il a dirigés pendant près de 12 ans, jusqu’en 2004, sous huit ministres de l’Intérieur.

Celui qui s’est toujours décrit comme un « démineur de la République » et un homme de l’ombre s’est rendu célèbre avec la publication dans la presse de ses fameux « carnets », ces manuscrits où il rapportait rumeurs et ragots de la Vème République.

Ces vingt-trois cahiers à spirale, couvrant les années 1998 à 2003, ont été publiés en 2008, après avoir été saisis dans le cadre de l’enquête Clearstream, alors qu’il avait quitté les RG.

En froid avec Sarkozy 

Yves Bertrand y avait consigné tout au long de sa carrière nombre d’indiscrétions et de rumeurs des affaires politico-financières de la Vème République, la vie privée et publique du Tout-Paris et des hommes politiques.

Il était très en froid avec Nicolas Sarkozy qui l’a soupçonné d’avoir joué un rôle dans cette affaire Clearstream. L’ex-président de la République avait d’ailleurs porté plainte contre lui à la suite de la publication de certains passages de ses carnets le concernant.

Yves Bertrand s’était présenté comme une « victime » après la divulgation de ses carnets, des « brouillons » selon lui.

En 2011, il avait fait un pas vers le Front National en déclarant que Marine Le Pen était « quelqu’un de respectable », estimant qu’elle était « victime d’une diabolisation injuste et absurde à cause de son nom ».

Les commentaires sont fermés.