Modern technology gives us many things.

FOOTBALL/Espoirs de Bignona : Le club est abandonné et s’endette pour démarrer le championnat.

L’équipe fanion du département de Bignona, « les espoirs de Bignona », souffre chaque année pour jouer son championnat. La raison de cette galère est toute simple, l’équipe n’a pas de ressources financières pour prendre en charge les nombreuses dépenses inhérentes à la vie de la presque totalités de clubs sénégalais. Le pire à Bignona, c’est qu’au-delà de la subvention de deux millions que la mairie donne chaque année au club basé dans ladite commune, aucune entrée d’argent ne se fait enregistrer. C’est avec ces miettes que l’équipe gère son championnat chaque saison. L’équipe n’arrive pas à assurer sa montée, elle joue depuis plus de 5 ans en national 1 amateur.

espois de bignonaUne situation que déplore Mr Kader Sonko (photo) président de la section de football des espoirs de Bignona. Mr Sonko a invité les fils du département de Bignona à regarder ce qui se passe ailleurs pour comprendre qu’ils doivent faire quelque chose pour leur équipe. Les espoirs de Bignona ont réussi à jouer en D1 il y a de cela environ 20 ans et depuis lors, c’est la descente aux enfers d’année en année faute de moyens et de motivation pour les joueurs et l’encadrement. Justement, parlons de l’encadrement de ce club, depuis maintenant 5 ans, l’équipe change de président presque chaque année. L’ancien international sénégalais devenu entraineur de football, Ferdinand Coly a même réussi l’année dernière à hériter des rênes du club. Un retour à la base qui avait suscité beaucoup d’espoirs chez les supporters de l’équipe car, misant sur le vécu et la posture antérieur et actuelle de Ferdinand, ils avaient pensé que les soucis du club allaient être dépassés. Mais hélas, rien n’a changé, l’équipe a connu les mêmes difficultés et l’international sénégalais vient, il y a quelque mois, de jeter l’éponge pour des raisons diversement appréciés. A ce jour, à notre passage au terrain municipal où s’entraine l’équipe, nous avons trouvé sur place une cinquantaine de joueurs déjà qualifiés pour porter le maillot des espoirs de Bignona. Les ressources humaines de qualité sont là, la volonté est affichée mais les moyens font défaut et ceux qui doivent porter l’équipe pour soutenir les jeunes joueurs s’éloignent d’avantage et les populations semblent ne pas trouver d’intérêt à se coller au club. Quelque chose doit être fait.

Mamadou Lamine Badiane/
Bignona.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.