Modern technology gives us many things.

Finances : « près de 400 milliards attendus d’ici 2015 » selon le ministre

amadou kane 2Le Sénégal attend des Etats-Unis, via l’agence américaine de coopération internationale (USAID), un appui d’un montant d’environ 388,5 milliards de francs CFA d’ici 2015, a indiqué, mardi à Dakar, le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Kane, qui signale cependant quelques défis à relever pour atteindre et maintenir les standards dans le secteur de la santé.

« L’agence américaine USAID, présente depuis 1961 au Sénégal, a injecté plus de 650 milliards de FCFA. Le programme bilatéral de notre coopération figure parmi les plus importants au Sénégal. Pour la période 2010-2015, l’appui attendu des Etats-Unis au Sénégal est estimé à environ 388,5 milliards de francs CFA’’, a-t-il dit.

Il s’exprimait lors de la revue annuelle conjointe du programme de coopération entre le Sénégal et les Etats-Unis, en présence de l’ambassadeur américain, Lewis Lukens, du directeur de l’USAID, Henderson Patrick, et des représentants des ministères techniques sénégalais concernés.

Amadou Kane a rappelé que, pour l’année 2012, le volume de la subvention de l’USAID au Sénégal s’est élevé à un peu plus de 52 milliards de francs CFA (104, 885 millions de dollars), une subvention qui tient largement compte des priorité en matière de développement économique et social.

L’agence américaine a aidé le gouvernement sénégalais dans le domaine de l’éducation, en consacrant à ce secteur, 10% des ressources annuelles, a-t-il souligné.

Ce qui a permis la construction de près de 100 établissements scolaires depuis 2007, grâce au Programme de remboursement forfaitaire, a-t-il indiqué. L’appui de l’agence aide aussi à l’amélioration de l’accès, de la qualité et de la gestion du système éducatif, a-t-il encore souligné.

Pour ce qui est du programme Croissance économique auquel l’Agence alloue 41 % de son budget, l’USAID soutient le Sénégal dans la promotion de l’initiative privée et la commercialisation des produits agricoles et naturels (…) grâce à une conservation durable des ressources naturelles et la promotion d’une agriculture durable.

‘’Des défis restent cependant à relever dans le secteur de la santé, pour atteindre et maintenir les standards de santé pour une réduction très significatives de la mortalité maternelle, infantile et néonatale et la lutte contre les maladies’’, a-t-il souligné, indiquant toutefois des progrès ‘’significatifs et encourageants’’ réalisés par le Sénégal.

Conscient de cette situation, le gouvernement américain consacre la plus grande part du budget de l’agence au secteur de la santé (44%), notamment dans la fourniture des soins préventifs et curatifs dans les villages, la distribution de moustiquaires imprégnées, la lutte contre le VIH Sida, entre autres, a rappelé Amadou Kane.

Il a également salué le programme Casamance de l’USAID, qui appuie des activités de paix, telles que la résolution de conflits à la base, le plaidoyer pour le processus de la paix en Casamance et la formation aux techniques de négociation et résolution de conflits à la base.

Les commentaires sont fermés.