Modern technology gives us many things.

Fin de la politique de l’enfant unique en Chine : Ils peuvent faire autant de bébés

RÉFORME – La Chine a révélé vendredi une série de mesures spectaculaires dans le domaine social avec, notamment, la réforme de la politique de l’enfant unique mise en place en 1979.

Un spécialiste décrypte en quoi consiste cette politique et l’effet de son assouplissement.

 chine famille

Le gouvernement chinois envisage de réformer la politique de l’enfant unique pour la rendre plus souple.

En quoi consistait la politique de contrôle des naissances ?
Mise en place en 1979, cette politique empêchait un couple d’avoir plus d’un seul enfant. Des exceptions existaient cependant pour les couples dont les deux membres étaient enfants uniques, ainsi que pour les minorités ethniques ou encore pour les couples ruraux dont le premier enfant était une fille.
Cette politique a longtemps été appliquée par la commission de planification familiale chinoise, qui a désormais fusionné avec le ministère de la Santé.

Dans quel but a-t-elle été mise en place ?
Avec la population la plus importante au monde, 1,35 milliard d’habitants, cette politique visait à limiter son accroissement. Les dirigeants chinois ont jusque-là argué que cette politique était nécessaire car un développement démographique excessif menacerait la croissance économique du pays.

Conséquences désastreuses
L’acharnement dans la réduction du nombre d’enfants par couple a engendré des conséquences parfois désastreuses. Amendes lourdes pour les couples en infraction, stérilisations forcées, avortements chez des femmes se trouvant parfois à un stade de grossesse avancé. Les avortements forcés restent très répandus, selon des groupes de défense des droits de l’homme, en particulier pour les femmes non mariées ou les couples n’ayant pas atteint l’âge légal du mariage, 22 ans pour les hommes et 20 ans pour les femmes.
Les détracteurs de cette politique estiment également qu’elle a contribué à creuser le déséquilibre hommes-femmes dans la population chinoise, où il y a actuellement environ 52% d’hommes pour 48% de femmes. De même, au début de l’année 2012, des responsables de l’état civil ont tiré la sonnette d’alarme concernant les dangers d’un vieillissement de la société chinoise. La population en âge de travailler a réduit en 2012. Pour la première fois depuis plusieurs décennies, 3,45 millions de Chinois en moins se sont retrouvés sur le marché du travail (la Chine compte au total 937 millions d’actifs).

En quoi consiste l’assouplissement de cette politique ?
“La politique des naissances sera ajustée et améliorée progressivement pour promouvoir l’accroissement équilibré à long terme de la population de la Chine”, a rapporté l’agence officielle Chine Nouvelle. Désormais, les couples dont un seul membre est enfant unique sont autorisés à avoir deux enfants.

Pourtant, pour Stéphanie Balme, professeur et chercheuse à Sciences-Po. / Ceri, cette annonce, certes “importante”, ne constitue pas une révolution. “Le gouvernement ne fait que récupérer une pratique sociale. Les couples dont un seul membre est enfant unique pouvaient déjà avoir un deuxième enfant, seulement il n’y avait pas eu d’annonce officielle”, explique-t-elle à Metronews. “Dans tous les cas, nuance la spécialiste, même si les couples sont officiellement autorisés à avoir un deuxième enfant, ils s’autocensurent, en raison du coût de la vie et, notamment, de l’éducation”. Avant d’ajouter : “en Chine, pour avoir un deuxième enfant, il faut presque doubler son salaire”.
Au final, pour Stéphanie Balme, cette annonce constitue “un paradoxe historique” : “les autorités chinoises vont désormais encourager les couples à avoir un deuxième enfant après avoir passé des années à tout faire pour les en empêcher” !

Les commentaires sont fermés.