Au nom d’Allah, le Tout Clément, le Tout Miséricordieux, Pour une fête de Korité 2017/1438 à l’unisson au Sénégal

Qu’est-ce qui justifie ce communiqué à l’attention de mes frères et sœurs musulmans au Sénégal ?

D’après Tamim ad-Dari (ra), le Prophète (saws) dit : « La religion, c’est le bon conseil (an-nasîha), nous dîmes : « Envers qui ? » Il dit : « Envers Dieu, Son Livre, Son Messager, les imams (dirigeants des musulmans) et l’ensemble de la communauté » (rapporté par Mouslim).

Ce communiqué explique comment il est possible de célébrer à l’unisson la fête de Korité au Sénégal pour ce mois de Ramadan 2017/1438 en tenant compte des données astronomiques et de l’observabilité (la possibilité de voir) à l’œil nu du croissant de Lune. Le but est d’anticiper sur les sources de controverses et autres divergences.  

Sur la base de ce hadith qui encourage le musulman à donner un bon conseil aux autorités et à l’ensemble de ses frères et sœurs, j’ai l’honneur de m’adresser dans les lignes qui suivent aux musulmans du Sénégal relativement à la détermination de la fin de ce mois de Ramadan 2017/1438. D’abord, commençons par rappeler ces versets du Coran qui indiquent que la Lune est soumise à des lois afin que ceux qui savent le faire puissent calculer le temps :

« C’est Lui (Dieu) qui a fait du Soleil une clarté et de la Lune une brillance, et pour celle-ci a déterminé des manâzil (phases) afin que vous sachiez compter le nombre des années et al hisâb (le calcul du temps). Dieu n’a créé cela qu’en toute vérité. Il expose en détail les signes pour les gens qui savent » (Coran, 10 : 5)

« Ils t’interrogent sur les phases de la Lune – Dis : « Ils servent aux gens pour compter le temps, et aussi pour le Hadji (pèlerinage à la Mecque) » (Coran, 2 : 189)

« Le Soleil et la Lune sont soumis à un husbân (calcul minutieux) » (Coran, 55 : 5)

Est-il possible de concilier le calcul astronomique avec la constatation visuelle ?

  • des oulémas contemporains respectés dans le monde musulman comme Ahmad Ibn Muhammaf Châkir, Yûsuf al Qaradawi, Mustapha Az zarqâ, Cheikh Ousmane Mbow et Faysal al Mawlawi ainsi que des rencontres interétatiques sous l’égide de la Ligue Islamique Mondiale réunissant oulémas et astronomes ont sorti des résolutions stipulant qu’un témoignage par la constatation visuelle ne doit pas être validé s’il contredit des données astronomiques fiables ;
  • des scientifiques musulmans contemporains reconnus pour leurs compétences en Mécanique céleste et sciences connexes comme Muhammad Ilyâs, Muhammad Odeh, Nidal Guessoum, Karim Meziane et Syed Khalid Shaukat ont fait un travail important de tentative de conciliation entre le calcul astronomique et la constatation visuelle du croissant de Lune ainsi que de zonage de toute la planète.

Que sait-on de l’instant de la conjonction prochaine ?

Les spécialistes de la Mécanique céleste et des sciences connexes savent calculer à la seconde près, l’instant de la conjonction vraie qui correspond à la disposition suivante dans le même plan « Terre – Lune – Soleil » vu de la Terre. C’est cette conjonction qui marque le début d’un nouveau cycle lunaire. Selon l’option la plus partagée actuellement dans le monde musulman, c’est quand le nouveau croissant de Lune est visible pour un observateur sur terre qu’il faut commencer à compter le début du mois musulman. Dans ce cadre, nombre d’oulémas contemporains parmi les plus respectés ont promulgué des avis stipulant qu’il vaut mieux que chaque pays musulman détermine le mois lunaire à l’unisson en attendant une solution à l’échelle de toute la Oumma.

Toutes les institutions scientifiques connues et respectées pour leurs compétences dans le domaine de l’astronomie aussi bien dans le monde musulman qu’ailleurs, indiquent de façon fiable et précise que la conjonction prochaine qui marque le début d’un nouveau cycle lunaire se produira le soir du vendredi au samedi 24 juin à 02h30min en Temps Universel Coordonné (UTC), ce qui correspond à l’heure de Dakar et 5H30min UTC heure d’Arabie Saoudite.

En rapport avec la fin du mois de Ramadan, quels sont les instants astronomiques clés pour le Sénégal ? 

  • Samedi, 24 juin, instant de la conjonction : 02h30 min UTC, Heure de Dakar
  • Samedi, 24 juin, coucher du Soleil à Dakar : 19h42min
  • Samedi, 24 juin, coucher de la Lune à Dakar : 20h17min

Il découle de ces paramètres qu’il se sera passé entre l’instant de la conjonction (02h30) et celui du coucher du Soleil (19h42) à Dakar, au moins 17 heures.  Donc, pour un observateur au Sénégal, le croissant de Lune sera observable à l’œil nu ou avec l’aide d’instruments optiques durant 35 min après le coucher du Soleil (19h42) le Samedi 24 juin 2017 là où le ciel sera suffisamment dégagé. Si on tient compte du temps d’accomplissement de la prière, les observateurs risquent de ne disposer que d’une quinzaine de minutes à cette fin.

Quelles sont les zones de visibilité du croissant de Lune ?

Le calcul astronomique et le zonage fiables qu’on peut voir sur le site islamique « Moonsighting.com » (Cf. https://moonsighting.com/1438rmd.html) montrent que la visibilité du croissant de Lune à l’œil nu sera faible le samedi 24 juin 2017 en Afrique de l’ouest y compris le Sénégal et les pays de l’Afrique occidentale en dessous de l’équateur jusqu’en Afrique du sud. En allant vers l’Est, y compris l’Arabie saoudite, le croissant de Lune ne sera visible ce samedi 24 juin 2017 qu’avec l’appui d’instruments optiques.

Quels enseignements en tirer :

Ceci :

  • Le croissant de Lune pourra être vu au Sénégal et d’autres pays comme l’Arabie saoudite, le samedi 24 juin après le coucher du Soleil avec l’aide d’instruments optiques;
  • La probabilité pour que le croissant de Lune soit vu à l’œil nu au Sénégal sera très faible en raison de ceci que malgré son âge de 17heures (suffisant pour être visible), sa surface éclairée sera trop petite (moins de 1% selon les scientifiques) pour être aperçue le samedi 24 juin 2017 après le coucher du Soleil ;

Quoi en tirer pour une fin de rupture à l’unisson au Sénégal ?

Nous proposons ceci :

  • Si des sources fiables et multiples attestent de la constatation à l’œil nu du croissant de Lune le samedi 24 juin 2017 dans le délai d’une trentaine de minutes après le coucher du Soleil, la CONACOC devrait valider cette information et considérer que la fête de Korité tombe le dimanche 25 juin 2017 au Sénégal;
  • S’il n’y a pas de témoignage à l’œil nu fiable dans le délai susmentionné, alors on jeûne le dimanche. Dans ce cas de figure, la Korité tombe le lundi 26 juin au Sénégal.

Que pouvons-nous faire ?

Au moins ce qui suit :

  • S’impliquer activement dans l’observation du croissant de Lune et ne pas penser que c’est aux autres de le faire pour nous ;
  • S’organiser autour des mosquées pour faire une observation communautaire du croissant de Lune juste immédiatement après la prière de Maghrib (Timis) ;
  • Profiter du sermon de ce vendredi 23 juin 2017 pour rappeler aux musulmans le devoir communautaire d’observation du croissant de Lune pour déterminer les débuts et fins du mois lunaire et notamment du Ramadan ;
  • Etre vigilant relativement à des informations sur la fin du mois de Ramadan dont on ne maitrise pas les processus de collecte et de validation ;
  • Informer l’Imam de sa mosquée, les autorités religieuses locales et d’autres adultes respectés du quartier ou du village en cas d’observation du croissant de Lune ;
  • Informer la Commission Nationale de Concertation sur le Croissant Lunaire (CONACOC, 77 554 67 91 – 77 645 13 52 – 77 559 04 80 – 70 104 71 40), les animateurs d’émissions islamiques et autres dignitaires religieux : imams, oustaz, maitres coraniques, etc. ;
  • En tant qu’informateur, appeler le plus rapidement possible et donner des éléments d’identificationtels que nom et prénom, domicile, lieu et heure d’observation, numéro de téléphone.

N.B : la CONACOC se réunira Samedi 24 juin 2017, c’est le 29e jour du ramadan.

Ci-dessous, la visibilité attendue selon les critères de Shaukat pour le Samedi 24 juin 2017

(Cf. https://www.moonsighting.com/1438shw.html)

Instant conjonction : 2hh30min UTC

En Vert : croissant de Lune (CL) visible à l’œil nu ; à l’ouest et une partie de l’Amérique du sud

En Bleu clair : CL visible à l’œil nu si ciel parfaitement dégagé ; une partie de l’Amérique du nord et du sud

En Gris : CL visible avec l’aide d’instruments optiques (télescope, caméra, etc.) ; une partie de l’Afrique de l’ouest, et l’Afrique orientale en dessous de l’équateur

En Rouge : CL visible seulement avec l’aide d’instruments optiques

En Noir : CL invisible

NB : Si on devait suivre le calcul astronomique, la conjonction se produisant le samedi à 2h30min UTC, heure de Dakar, le premier jour du mois de Shawwal correspondant à la Korité serait le dimanche 25 juin 2017. Toutefois, vu l’absence de consensus pour le moment à ce sujet, notre position consiste à s’en limiter à la vision-pays à l’œil nu. A noter que c’est ce que fait l’Arabie saoudite en plus de l’utilisation du télescope.

Projection et zonage pour le samedi 24 juin 2017

fête de Korité
le croissant lunaire par zone

Fait à Dakar, le 20/06/2017

Ahmadou Makhtar Kanté

Imam, écrivain et conférencier

amakante@gmail.com

tel : 77 658 27 17

PARTAGER