Modern technology gives us many things.

Fer de Falémé, Macky répond à l’opposition

0

Le champ politique sénégalais ressemble fort à un match de Premier League où les arbitres ont tendances à laisser les joueurs se rentrer dedans les uns les autres… au profit du jeu. Alors que l’opposition crie au scandale et dénonce un bradage des ressources minières du Sénégal après la signature le 22 octobre 2018, de l’attribution du gisement ferreux de Falémé au sidérurgiste turc Tosyali, le chef de l’Etat a apporté la réplique aux onze candidats à la Présidentielle du 24 février qui ont publié un texte commun pour lui demander de renonce à signer ce contrat.
“Les meneurs de cette opposition sont les mêmes qui ont fait perdre au Sénégal 100 milliards de francs Cfa dans le dossier Arcelor Mittal. Des millions de dollars ont été engloutis dans des études et je ne parle pas du reste”, dit-il lors du Secrétariat national de l’Alliance pour la République. Mieux, selon Macky rapporté par Libération, cette opposition est composée de voleurs qui adorent crier au voleur :
“Lorsque nous sommes arrivés au pouvoir, nous avons mis une telle pression sur Arcelor Mittal qu’elle a accepté de transiger. Elle a payé 75 milliards de francs Cfa traçables dans les livres du Trésor. Maintenant nous trouvons de nouveaux investisseurs, on met en place une commission pour tout faire dans la transparence, et les mêmes personnes qui ont fait perdre au Sénégal 100 milliards de francs Cfa crient au voleur. Comme si de vrais voleurs accusaient un voleur imaginaire. C’est le monde à l’envers”.

Pour terminer, l’apériste en chef pense que “La pollution sonore de l’opposition ne dépasse pas le Monument de la Renaissance. Elle ne peut pas manipuler les Sénégalais”.

 

 

Pressafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.