Modern technology gives us many things.

Femen condamnées en Tunisie: Paris regrette la “sévérité de la peine”

tunisie femenDeux militantes françaises et une allemande, protestant seins nus à Tunis, sont condamnées à quatre mois de prison ferme. Najat Vallaud-Belkacem précise qu’elles continuent à “bénéficier de la protection consulaire”.

Paris “ne peut que regretter la sévérité” de la peine rendue ce mercredi par la justice tunisienne à l’encontre de trois activistes européennes du groupe Femen, dont deux Françaises, condamnées à quatre mois de prison ferme pour avoir manifesté seins nus à Tunis.

“Alors que nous espérions une mesure de clémence, nous ne pouvons que regretter la sévérité de cette peine”, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, avait effectivement espéré début juin que la justice tunisienne ferait preuve de “clémence” vis-à-vis des trois jeunes femmes.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a également regretté mercredi soir “la sévérité” de la justice tunisienne, et précisé que les deux militantes françaises continueraient à “bénéficier de la protection consulaire” en Tunisie.

Première action de ce type en pays arabe

Les trois militantes, deux Françaises et une Allemande, emprisonnées depuis le 29 mai, ont été condamnées à une peine de “quatre mois et un jour de prison ferme pour atteinte aux bonnes moeurs et à la pudeur”, a déclaré à Tunis un de leurs avocats, Souhaib Bahri.

Les deux Françaises, Pauline Hillier et Marguerite Stern, et l’Allemande Josephine Markmann, avaient été arrêtées lors d’une manifestation seins nus à Tunis en soutien à une camarade tunisienne emprisonnée, Amina Sboui, en détention depuis le 19 mai.

Arrêtée pour avoir peint “FEMEN” sur le muret d’un cimetière musulman pour protester contre un rassemblement salafiste à Kairouan, Amina risque deux ans de prison pour profanation de sépulture et six mois pour atteinte aux bonnes moeurs.

Les commentaires sont fermés.