Modern technology gives us many things.

FC Barcelone: Martino se dit « responsable de cette mauvaise saison »

L’entraîneur Gerardo Martino a estimé samedi qu’il était le « principal responsable » de la saison noire du FC Barcelone, tenu en échec par Getafe au Camp Nou (2-2) en Championnat d’Espagne et pratiquement écarté de la course au titre.

Reconnaissant que le Barça avait sans doute laissé échapper toute chance de dépasser l’Atletico Madrid, leader de la Liga, le technicien argentin a néanmoins refusé de se cacher derrière les multiples soubresauts qui ont secoué le club cette saison en dehors des terrains.

« Toutes ces questions extra-footballistiques sont de simples excuses qu’on met en avant quand on n’atteint pas un objectif », a-t-il dit en conférence de presse, le visage fermé. « Je n’aime pas esquiver mes responsabilités et je sens que je suis le principal responsable de cette mauvaise saison du Barça. »

Le club catalan, ébranlé notamment par les démêlés judiciaires autour du transfert de Neymar et la sanction appliquée par la Fifa pour des infractions sur les transferts de mineurs, risque de connaître sa première saison sans titre majeur depuis 2008.

« A aucun moment nous n’avons pu voir la meilleure version du Barça, sauf à certaines occasions très particulières. Il y avait une image de cette équipe avec un très haut niveau et un football exquis et évidemment, pendant cette saison où je l’ai dirigée, nous avons été éloignés de ce football-là », a poursuivi Martino.

« Aujourd’hui, je crois que nous avons donné tout ce que nous pouvions donner en Liga (…) Evidemment, nous aurions aimé avoir encore des chances lors de la dernière journée mais nous n’avons pas été capables de battre chez nous une équipe qui se bat pour le maintien. Et si nous n’avons pas pu gagner aujourd’hui, nous ne méritions même pas d’avoir des chances jusqu’au bout. »

Interrogé sur son avenir alors que son contrat s’achève en 2015 et que la presse catalane le donne partant dès cet été, « El Tata » Martino a botté en touche.

« Nous avons le temps, ne nous pressons pas. Nous venons à peine de finir un match, il reste du temps pour en parler », a-t-il conclu.

 

Les commentaires sont fermés.