Modern technology gives us many things.

Fatick accueille Gakou et son PASS…

Suite à la présentation de son Programme Alternatif Suxali Sénégal  (PASS), depuis le 11 avril dernier ; le grand parti poursuit sa communication sur ledit programme à travers des assemblées générales à l’intérieur du pays. Après Kaolack le 19 mai, c’est autour de la région de Fatick d’accueillir le 2 juin prochain,  El hadj Malick Gackou candidat de l’espoir pour l’élection présidentielle de 2019.Nous militants des départements de Fatick Foundiougne et Gossas nous donnons ainsi rendez-vous pour échanger avec notre leader autour du PASS qui se veut un pacte de confiance entre le peuple et le candidat Malick Gackou.

Les grands axes de ce programme seront revisités à l’occasion de l’assemblée générale régionale de Fatick. La base de l’ambitieux document étant la valorisation du capital humain pour l’avènement d’un Sénégal réconcilié avec son peuple. Une fois installé à la magistrature suprême par le biais de l’expression de la volonté populaire, le président Gackou promet de fortes ruptures sans délais.

Nous pouvons citer entre autres mesures, afin de faciliter la mise en œuvre des politiques publiques pour l’intérêt de la Nation, la suppression immédiate du Haut Conseil des Collectivités Territoriales  (HCCT), la suppression du Conseil Économique Social et Environnemental  (CESE), la dissolution de toutes les Agences dont les missions seront affectées aux différents ministères, le retour à un gouvernement efficace de 25 ministres, la réduction du nombre de députés à 100…

Les ressources pétrolières et gazières étant la propriété exclusive des Sénégalais,  il sera procédé à une gestion transparente de ces richesses par la renégociation et la publication de tous les contrats dont elles feront l’objet.

Au niveau des mesures sociales, le PASS va radicalement transformer les conditions de vie et d’existence de nos compatriotes. A cet effet, une prime de 25 mille FCFA sera octroyée à chaque nouveau-né sénégalais afin de permettre ses premières prises en charge sanitaire et administrative. Les enfants de 0 à 12 ans bénéficieront de la gratuité de leurs soins ainsi que de leurs fournitures scolaires. Chaque étudiant recevra désormais une bourse plafonnée et généralisée à 50 mille FCFA. Tous les enseignants titulaires ou contractuels verront leurs indemnités de logement culminer à 100 mille FCFA d’un seul coup sans « charcuterie » ou échéancier. Un fond de 100 milliards CFA sera mis en place pour accompagner former et financer les femmes en vue de la mise en œuvre de leurs nombreux projets de développement pour leur promotion. L’agriculture familiale sera financée à la base et chaque famille paysanne dotée de semences,  d’engrais et de matériaux agricoles de qualité. Une politique pertinente de maîtrise de l’eau à fait l’objet de rigoureuse études et permettra aux paysans de faire des productions records que l’état se charge d’acheter intégralement dans le cadre des différentes campagnes agricoles. Les retraités du Sénégal, souvent responsables éternels de leurs familles seront appuyés jusqu’à hauteur de 600 mille FCFA à travers un fonds mis en place à leur compte. Tous les transporteurs,  chauffeurs, artisans, marchands ambulants…se verront soutenus par le financement continu de projets soumis au gouvernement.

Plusieurs volets du PASS tels que la réforme de la justice,  Le renforcement des libertés publiques et de la presse sont contenus dans ledit document et des missions de présentation et d’échanges seront déployées partout dans le territoire et à travers la diaspora pour les vulgariser au niveau de nos compatriotes.

PASS
Mamadou Biguine Guèye

Ps : En ma qualité de responsable du GP au niveau communal,  Je dénonce avec la dernière énergie l’attitude des autorités fatickoises sous la coupe du régime dictatorial du président Macky Sall. En effet, après avoir fait relever l’ex directeur du centre culturel qui avait mis à notre disposition une salle en 201, l’actuelle directrice nous a refusés la salle du centre pour accueillir le président Gackou. Le même comportement est noté au niveau du Conseil départemental où le président nous a aussi opposé son refus. L’autre grande salle dont dispose Fatick pour accueillir tous nos militants c’est celle de la mairie et là le maître des lieux avait saboté notre manifestation en 2016 puisque c’est après nous avoir octroyé la salle des fêtes qu’il s’était rétracté à la dernière minute. Nous en appelons donc à l’implication du chef de l’état afin de disposer d’une salle digne de ce nom pour tenir notre assemblée générale.

Mamadou Biguine Gueye

Responsable communal du GP/Fatick

Les commentaires sont fermés.