Modern technology gives us many things.

Entre l’Etat et les syndicats, la paix s’installe

serigne mbaye thiam syndicatsLe ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam (photo), a confirmé, vendredi, la décrispation des relations entre l’Etat sénégalais et les syndicats d’enseignants, assurant les parents d’élèves et les élèves que la communauté éducative est déterminée à parachever l’année scolaire dans de très bonnes conditions. «  C’est le génie sénégalais qui est apparu pour un dénouement de la crise et qui a permis à la communauté éducative de se retrouver pour aujourd’hui rassurer tous les parents d’élèves sur la détermination de cette communauté à parachever l’année scolaire dans de très bonnes conditions’’, a-t-il dit.

Il s’exprimait au terme de la tournée qu’il a entreprise vendredi dans les centres d’examens de Mass Massaër Niane et de l’Ecole élémentaire de Soprim au premier jour du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) et de l’entrée en sixième.

”Cette tournée se déroule dans un contexte particulier et selon des modalités particulières, le contexte expliquant ces modalités’, a-t-il souligné.

‘’Ce que nous avons vu ce matin (dans les centres) nous permet de dire que les examens se passent correctement, et le 2 juillet ce sera le début du baccalauréat et ensuite le BFEM [Brevet de fin d’études moyennes]‘’, a-t-il indiqué.

Il a insisté sur l’engagement des acteurs du mouvement éducatif à rassurer les parents d’élèves et les élèves sur le bon déroulement des examens.

Serigne Mbaye Thiam a assuré qu’un dispositif a été mis en place au niveau de son ministère et un comité national de veille sur le déroulement des examens au niveau central. Il a également levé les doutes et les inquiétudes sur la tenue des examens.

‘’Je voudrais rendre hommage au sursaut de patriotisme et d’esprit de responsabilités des enseignants, car les négociations sont toujours difficiles’’, a-t-il dit, soutenant qu’il faut des compromis de part et d’autre pour avoir un accord et des pistes de solution.

M. Thiam estime que si un tel résultat a pu être atteint, c’est parce que le mouvement éducatif souhaite que ce jour et les discussions avec les enseignants puissent être le ’’départ de nouveaux rapports fondés sur la confiance, la sincérité, la vérité et le respect entre tous les acteurs’’.

Ont pris part à la tournée du ministre de l’Education nationale la Fédération nationale des parents d’élèves et d’étudiants, les représentants d’organisations syndicales, comme le SUDES, l’UDEN, le CUSEMS et le Grand Cadre des syndicats, représenté par Omar Waly Zoumarou.

M. Zoumarou a indiqué que les enseignants ont été favorables à l’idée de prendre part à la tournée dans les centres d’examens du CFEE.

‘’Nous étions dans un contexte où chacun de son côté voulait contribuer à la décrispation de l’atmosphère et le gouvernement a bougé les lignes et nous aussi nous avons essayé de lâcher du lest pour nous retrouver autour de l’essentiel’’, a-t-il expliqué.

Selon le syndicaliste, ”le plus important c’est de sauver l’année scolaire” et d’organiser tous les examens de cette année.

‘’A ce niveau, nous avions annoncé la suspension de notre mot d’ordre, tout en espérant que nous n’aurons pas de difficultés dans l’application des décisions qui ont été prises”, a-t-il assuré.

 

Les commentaires sont fermés.