Modern technology gives us many things.

‘’Entre le Sénégal et l’Allemagne tout va bien’’ selon…

ambassadeur allemagne sénégalL’ambassadeur d’Allemagne au Sénégal Bernhard Kampmann a animé  le mardi dernier une conférence de presse sur le bilan et les perspectives de la coopération allemande. Lors de cette rencontre avec les journalistes dont le thème était “La coopération allemande – bilan et perspectives au début de 2014”, l’’Ambassadeur a souligné que « La coopération bilatérale entre le Sénégal et l’Allemagne se porte à merveille ».  Cela ne l’empêche pas de souligner la faible présence de son pays dans les investissements au Sénégal. Aujourd’hui, il cherche à convaincre le secteur privé allemand d’investir davantage au Sénégal : « Ma mission est de faire intéresser le secteur privé allemand au Sénégal. C’est un secteur qui est financièrement fort, prêt à investir dans ce pays. » La GIZ, coopération technique et la KFW la coopération financière ont respectivement présenté leurs domaines d’intervention à travers leurs représentants résidents. « Nous avons le bateau Aline Sitoé Diatta qui assure la liaison maritime Dakar-Ziguinchor, l’installation de Photovoltaïque dans le Sine-Saloum. L’Allemagne à travers la KFW a signé avec le Sénégal en 1962 le projet qui consistait à co-financer avec d’autres bailleurs de fonds le tuyau qui amène l’eau potable de lac de Guiers à Dakar. » Toujours dans le domaine des réalisations et interventions les fondations allemandes ne sont pas en reste. Les fondations Konrad Adenauer et Rosa Luxemburg sont largement revenues sur leurs expériences au Sénégal. Ute Bocande a fait savoir que la fondation Konrad Adenauer intervenait dans le secteur de la décentralisation, avec le renforcement de la capacité des élus : « Nous intervenons particulièrement dans deux régions : en Casamance avec un programme de prévention, de solution de crises et d’éducation à la paix, dans la région de Kédougou avec un programme de renforcement des capacités des acteurs politiques et de la société civile. » Pour ce qui est de la fondation Rosa Luxemburg, Claus Dieter Konig a précisé l’approche de travail : « Au Sénégal nous travaillons avec le mouvement des paysans, notamment avec le conseil national de concertation des ruraux. Nous travaillons aussi avec des Ong sur l’évaluation de la politique économique et sociale. » Pour l’année 2014 et au-delà la coopération allemande via ses institutions entend doubler ses efforts. La GIZ a, à cet effet, mobilisé environ dix millions d’euros.

Penda Sow/Dakar.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.