Modern technology gives us many things.

Elections locales en Juin 2014: le mandat des élus prorogé

mali élection urneLa prorogation du mandat des élus locaux et l’abrogation des ordres de collectivités locales sont les deux projets de loi examiné et adopté en réunion de conseil des ministres tenue exceptionnellement hier, mardi 03 décembre. La date des prochaines élections locales est fixée en juin 2014. L’information a été donnée par Abdoul Latif Coulibaly, Ministre de la promotion de la bonne gouvernance et des relations avec les institutions, lors d’un point presse dans les locaux dudit ministère. «Le conseil des ministres exceptionnel a adopté un projet de loi pour proroger le mandat des élus locaux jusqu’en 2014. Ce qui implique un décalage officiel des élections locales, initialement prévues en Mars 2014, désormais en juin 2014. Un projet de décret fixant la date du prochain scrutin a été adopté à ce sujet ». La déclaration est du porte-parole du gouvernement, Abdoul Latif Coulibaly, par ailleurs ministre de la promotion de la bonne gouvernance et des relations avec les institutions, qui faisait face à la presse hier, mardi 03 décembre pour expliquer les décisions de la réunion du conseil des ministres. Le porte-parole du gouvernement a également annoncé le projet de loi portant abrogation des ordres de collectivités locales existantes (région, communes et communautés rurales). Ainsi, il a été décidé par le conseil des ministres, selon M. Coulibaly, « de l’érection de deux collectivités locales tant au niveau départemental qu’au niveau communal ». Aussi tient-il à rassurer : «Il n’existe pas de commune rurale ni de commune urbaine ». Et le Ministre de prévenir : «La région en tant qu’entité administrative est maintenue, mais les conseils régionaux disparaitront. En attendant, d’autres phases d’application de l’acte 3 de la décentralisation interviendront consécutivement à une large discussion» Ces projets de loi, prévient-il, ne traduisent que « la volonté du pouvoir exécutif qui ne sera réelle que par l’approbation parlementaire ». La balle est maintenant dans le camp des députes pour approuver ou rejeter.

(Sud Quotidien 04/12/13)

Les commentaires sont fermés.