Modern technology gives us many things.

Economie : Le Maroc, premier client de la BAD

mohamed 6 .Disposant d’un portefeuille de 28 opérations, pour des engagements nets d’environ 2,486 milliards d’euros, le pays du Roi Mohamed VI, le Maroc, est le premier client de la Banque africaine de développement (BAD) parmi ses pays membres régionaux., a-t-on appris, en marge de l’ouverture lundi à Marrakech (Maroc) de la 48-éme Assemblée annuelle de l’institution financière.


Le portefeuille de la BAD comprend quatorze opérations du secteur public pour un montant total d’engagements de 2,274 milliards d’euros, financés par des prêts à concurrence de 2,104.42 milliards d’euros sur les ressources de la BAD et 169.69 millions d’euros sur celles du Fonds pour les technologies propres (FTP).

Il comprend aussi deux opérations du secteur privé (Prêt à l’OCP et prise de participation dans le fonds ARGAN pour le développement des infrastructures) pour un montant total de 204.32 millions d’euros et douze opérations d’assistance technique, dont une à caractère régional (Assistance au Secrétariat Général de l’Union du Maghreb Arabe), pour un montant total de 8,2516 millions d’euros.

Ces dernières sont pour l’essentiel financées par des dons sur les ressources du Fonds d’assistance technique pour les pays à revenu intermédiaire (FAT/PRI) et de la Facilité africaine de l’eau (FAE).

La BAD soutient le Maroc dans ses efforts visant à asseoir les bases d’une économie attractive, par la valorisation de ses atouts et opportunités dont les principales sont sa position géographique et ses potentialités sectorielles importantes, selon un document remis à la presse.

La Banque appuie le Maroc dans la mise en œuvre du document de stratégie pays (DSP) 2012-2016 axé sur les deux piliers suivants : (i) Renforcement de la gouvernance et de l’inclusion sociale ; et (ii) Soutien au développement des infrastructures ‘’vertes”.

Le secteur des infrastructures (transports, énergie et mines, eau et assainissement, irrigation) continue d’occuper une place prépondérante dans le portefeuille de la BAD au Maroc, suivi du multisecteur et du secteur social.

Quelque 2 500 délégués, issus des 78 pays membres du groupe de la banque africaine de développement (BAD) prendront part du 27 au 31 mai 2013 à Marrakech, au Maroc à la 48e édition des Assemblées annuelles de l’institution sur le thème la “transformation structurelle de l’Afrique”.

Le Maroc a déjà abrité les Assemblées annuelles de la Banque, en 1974 à Rabat.

Lancée en 1964 dans le but de mobiliser des ressources en faveur du développement économique et social de ses pays membres régionaux, la BAD est la première institution de financement du développement dédiée exclusivement à l’Afrique. Réduire la pauvreté et promouvoir la croissance durable sont ses priorités.

En quarante-quatre ans, de 1967 au 31 décembre 2011, la Banque a approuvé 3 661 prêts et dons, pour un total de 60,06 milliards d’unités de compte – soit 92,57 milliards de dollars EU environ –, en faveur de ses pays membres régionaux.

Les commentaires sont fermés.