Modern technology gives us many things.

Du Congo au Sénégal, Carrefour se lance avec CFAO

carrefour 1Les groupes de distribution français Carrefour et CFAO ont annoncé mercredi 29 mai la création d’une société commune. Dans la capitale ivoirienne, les travaux commencent dans quelques semaines.

Nouvelle importante pour le marché de la distribution alimentaire en Afrique subsaharienne. Le numéro deux mondial de la distribution Carrefour et le groupe spécialisé dans la distribution automobile et pharmaceutique CFAO ont annoncé mercredi 29 mai la signature d’un protocole d’accord pour constituer une société commune, dont le nom n’a pas été révélé, qui sera détenue à 55% par CFAO et à 45% par Carrefour.

L’accord dispose ainsi que CFAO développera les enseignes Carrefour mais aussi des centres commerciaux dans huit pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale : le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Ghana, le Nigeria, la République démocratique du Congo et le Sénégal.

Stratégies

L’alliance conclue entre les deux groupes français Carrefour et CFAO révèle deux nouvelles de premier plan.

La première, c’est que le géant mondial Carrefour, présent dans 30 pays dont seulement 3 africains (la Tunisie depuis 2001, le Maroc depuis 2009 et l’Egypte), se lance pleinement à la conquête du marché africain. Un premier hypermarché Carrefour pourrait ainsi voir le jour dès 2015 en Côte d’Ivoire. Selon des informations recueillies par Jeune Afrique auprès de CFAO, la construction de l’hypermarché va débuter dans quelques semaines sur l’Avenue Valery Giscard d’Estaing à Abidjan. Carrefour apportera ainsi à son nouveau partenaire son expertise dans le secteur de la distribution et la force de son enseigne. Depuis 2012, le groupe se retire de pays où il estime ne pas pouvoir devenir leader (Malaisie, Singapour, Colombie) et mise sur des marchés porteurs, comme l’Amérique latine et maintenant l’Afrique.

Plus d’une décennie après en être sorti, CFAO signe quant à lui son grand retour dans la distribution alimentaire. Ce retour a été préparé par Xavier Desjobert, un ancien de 3 Suisses International, Casino et Lapeyre, arrivé fin 2010 comme directeur de développement, pour « enrichir le portefeuille du groupe ». En mars 2011, le groupe annonçait sa volonté d’explorer les marchés de bien et de consommation courante. Et la semaine dernière le 22 mai, CFAO signait avec Pernod Ricard un accord pour la distribution des boissons alcoolisées du géant français au Nigeria. Ce nouveau partenariat avec Carrefour constitue « la pierre angulaire » d’une stratégie plus vaste et ambitieuse de développement d’un véritable « réseau de galeries marchandes » que CFAO prépare depuis deux ans, selon un communiqué du groupe. Il confirme aussi la constitution d’un véritable pôle distribution alimentaire, à côté de la distribution automobile et pharmaceutique. Le groupe, implanté dans 32 pays africains apportera au numéro deux mondial, selon les termes du communiqué, « une connaissance approfondie de ces marchés et une bonne compréhension des habitudes de consommation ».

Classes moyennes

Encore balbutiants il y a quelques années, le secteur de la distribution alimentaire ne pèse toujours que 2 à 3% dans les pays d’Afrique subsaharienne hors Kenya. Mais avec l’émergence des classes moyennes, le marché auquel s’ouvre CFAO et Carrefour dans 8 pays subsahariens pourrait atteindre 25 millions d’habitants. D’autres enseignes françaises, comme Casino, y sont actives. Selon un récent rapport de McKinsey, le chiffre d’affaires des secteurs liés aux services et à la consommation devrait croitre de 4 à 5% par an d’ici 2020. Et 130 millions de ménages devraient avoir des revenus annuels supérieurs à 5 000 dollars, contre 85 millions aujourd’hui. De quoi être optimiste donc, pour le futur de ce partenariat français en Afrique.




Les commentaires sont fermés.