Modern technology gives us many things.

Dr Lamine Ba explique comment il est devenu le SG de Rewmi

 Dr Lamine Bâ, nommé récemment Secrétaire général du parti «Rewmi» de l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck, explique lors d’un entretien avec nos confrères de l’Obs comment sa nomination a été actée et accueillie au sein de Rewmi                                                                                                                     

Je dois vous avouer que je n’ai jamais rompu le dialogue et les échanges avec le Président Idrissa Seck depuis 2011. En ma qualité de Président du Réseau libéral africain (Ndlr : Présentement, il anime une conférence sur la corruption en Afrique du Sud), j’avais usé de toute mon influence pour faire adhérer le parti «Rewmi» à cette Interafricaine libérale et à l’Internationale libérale. Ensuite, j’ai soutenu la candidature de Idrissa Seck à la Présidentielle de 2012. Nous avions convenu d’organiser un Congrès conjoint ce juin 2018 pour procéder à la fusion entre nos deux formations. Finalement, pour des raisons de calendrier très serré, nous avons opté pour une consultation restreinte au sein des deux formations afin de sceller l’accord et faire les réglages administratifs et politiques d’usage prochainement. Et le Président Seck, par sa générosité, a anticipé, en proposant à son Parti de me designer Secrétaire général. Ma désignation et toutes les autres qui surviendront, seront validées par le Congrès à venir, à l’issue duquel les autres postes de responsabilité de l’organigramme du parti seront attribués, à savoir les coordonnateurs départementaux et de la diaspora.

Les militants de Rewmi ?

Le Président Idrissa Seck en a discuté avec les principaux responsables du parti qui ont marqué leur accord et soutien. Ils l’ont même félicité dans cette entreprise de coopter tous membres de notre famille libérale aujourd’hui éclatée. Je suis le premier à rallier le « fils ainé  » de notre famille et je souhaite ne pas être le seul. J’invite tous nos frères et sœurs libéraux à nous rejoindre pour libérer notre pays et y poursuivre la mise en œuvre de notre vision libérale sociale du développement. Nous sommes tous enthousiastes et heureux de nous mettre au service de l’essentiel, le Sénégal, qui nous a tout donné et que nous devons, en retour, protéger, sauvegarder et développer avec abnégation et même sacrifice, au besoin

Les commentaires sont fermés.