Modern technology gives us many things.

Diplomatie-Aminata Touré : ‘’Nous voulons prendre part au jeu économique international’’

conf amb 3Le Sénégal veut pouvoir compter sur sa diplomatie pour se repositionner et prendre part dans  »le jeu économique international », pour être davantage « en phase avec les nouveaux cercles » qui se dessinent sur la scène mondiale, a indiqué, samedi à Dakar, le Premier ministre Aminata Touré.

« Je reste convaincue que vous avez une juste lecture du jeu de repositionnement opéré par notre pays pour être en phase avec les cercles diplomatiques qui se dessinent », a déclaré Mme Touré en clôturant la quatrième conférence des ambassadeurs et consuls généraux du Sénégal.

D’une durée de trois jours, cette réunion essentiellement consacrée à « la diplomatie économique » s’est ouverte jeudi à Dakar sous la présidence du chef de l’Etat Macky Sall. Elle a enregistré la présence de 53 ambassadeurs, 14 consuls généraux, sept chefs de bureau économique du Sénégal à l’étranger et 22 attachés militaires navals et d’air.

Le chef du gouvernement sénégalais qui présidait la fin de ce conclave a signalé « une dynamique changeante de la scène internationale à laquelle le Sénégal qui se veut un acteur particulier, ne peut être indifférent ».

« Votre capacité de persuasion et de réaction en temps réel seront les déterminants essentiels qui présideront à l’attrait d’investissements étrangers et au financement de grands projets qui placeront le Sénégal sur la rampe de l’émergence », a dit Aminata Touré devant un parterre de diplomates.

Selon Mme Touré, « la redéfinition des relations économiques internationales qui induit une réorganisation sensible du jeu des puissances se fait par le prisme des opportunités économiques qu’une puissance peut faire prévaloir sur la scène internationale ».

Le ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye a fait observer que cette rencontre va permettre aux ambassadeurs de mieux s’imprégner des priorités du nouveau régime. « Il y a un recentrage de l’action diplomatique qui tient compte des préoccupations nationales de développement. L’Etat veut une diplomatie conquérante qui porte ses projets de développement », a-t-il dit.

Les commentaires sont fermés.