Modern technology gives us many things.

Deux matons de Rebeuss arrêtés : ils ont menotté, torturé et tué sans bruit…

arrêtésLe mystère entourant la mort du détenu Cheikh Mawlani Sané, décédé à Rebeuss, le 1er décembre 2013, se dissipe : depuis hier vendredi, deux gardes pénitentiaires ont été arrêtés après que l’enquête ouverte par la Chancellerie les a identifiés comme ses présumés tortionnaires. Deux agents de l’administration pénitentiaire, Pape Mor Diamé et Thomas Faye, ont été mis aux arrêts pour leur implication présumée dans la mort du détenu à la prison de Rebeuss, Cheikh Mawlani Sané. Ces arrestations confirment le certificat de genre de mort qui établit qu’il est décédé à la suite d’une asphyxie mécanique par strangulation dans un contrôle de coups et blessures par objet contondant. Frappé en cellule par trois détenus et achevé par deux matons, dans le silence de la nuit. Bâillonné et menotté par le dos, il lui était impossible de crier. Telle est la terrible réalité qui entoure la mort de Cheikh Mawlani Sané. En rogne, sa famille a toujours soutenu qu’il a été brutalisé, violenté et torturé.

Les commentaires sont fermés.