troupeau d'éléphants 1Des troupeaux d’éléphants en divagation, parti du parc de Waza, dans l’Extrême-nord du Cameroun, sèment la terreur dans cette région, où des dizaines d’hectares de plantations agricoles ont été détruits par les pachydermes.


Une situation qualifiée de préoccupantes par des témoignages concordants, dont ceux des responsables du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER) et du ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) qui ont déployé des équipes sur place.

En moins d’une semaine, de nombreuses localités environnantes ont vu passer des éléphants en furie, notamment dans la localité de à Dabanga, département du Logone et Chari, « où toutes les cultures ont été détruites ».

Pour l’instant, aucune victime en vie humaine n’a été enregistrée, même si des riverains n’écartent pas cette hypothèse, d’où la décision des autorités de « réglementer les activités champêtres », le temps que tout rentre dans l’ordre, a-t-on appris.

Des populations sinistrées qui parlent de plus de 60 éléphants en divagation, redoutent la famine dans les prochaines semaines, d’autant que la plupart des plantations détruites étaient déjà dans une phase de production.

 

PARTAGER