Modern technology gives us many things.

Des mineurs mauritaniens mettent le feu à des bâtiments administratifs à Zouerate

dockers mauritanieDes journaliers mécontents travaillant dans les mines ont mis le feu mardi au siège de la wilaya (gouvernorat) et à l’antenne régionale de la Radio officielle à Zouerate, dans le nord mauritanien, a-t-on appris de sources concordantes dans cette ville.

Dépêchée spécialement sur les lieux, une unité de l’Armée a réussi à neutraliser les émeutiers qui protestent contre des conditions de travail de vie qu’ils jugent indécentes.

Les journaliers sont une catégorie de travailleurs embauchés par de petites entreprises de tâcheronnat qui les mettent, au besoin, à la disposition de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) qui exploite le fer en Mauritanie.

Autrement dit, la SNIM n’est liée par aucune forme de rapport avec ces employés temporaires qui réclament un statut de travailleurs permanents.

Les bureaux administratifs de la SNIM, les gisements de fer et les installations minières n’ont pas été atteints par les manifestations qui n’ont occasionné aucune perte humaine ou blessure.

Les commentaires sont fermés.