Modern technology gives us many things.

Des coupeurs de route décapitent deux personnes

coupeurs de routeCôte d’Ivoire/Abidjan le 9 Juillet 2013 – L’horreur a encore frappé. Deux jours après qu’Alassane Ouattara ait annoncé la guerre à ce phénomène depuis le nord du pays Des sources renseignent ce mardi 9 juillet d’une attaque de coupeurs de route qui a fait deux morts sur le tronçon Bouaké-Yamoussoukro.

Selon les informations recueillies à cette heure, un minicar en provenance de Bouaké a été stoppé par les quidams dès l’aube.

Le nombre exact des bandits n’a pas été déterminé, mais ces derniers ont ôté la vie à deux personnes, une femme et un jeune homme, apparemment récalcitrantes à leurs demandes, à coups de machette et à l’aide d’armes de poings. Au moins une dizaine de coups de feu auraient été tirés et les deux victimes décapitées.

Leur violence a engendré plusieurs blessés dont une fillette tout juste âgée de deux ans, avant de passer tout le monde au peigne fin enfin de les « alléger » de leurs biens matériels et financiers.

Les corps des deux victimes auraient été acheminés à Yamoussoukro par d’autres véhicules de transports apprend-on.

Notre témoin confirmera qu’après le massacre les tueurs se sont évaporés dans la brousse pour laisser l’atmosphère sanglante se répandre sur les victimes sous le choc.

Cette actualité dramatique du phénomène des coupeurs de routes est le plus cruel constaté depuis la fin de la crise post-électorale.

Jusqu’à présent, des ex combattants sont toujours armés au grand malheur des populations des ex zones dites assiégées.

Le président de la République lors de sa dernière visite dans le District des savanes a promis mettre les moyens pour éradiquer le phénomène, tout en réinsérant les ex combattants.

En attendant l’arrivée prochaine du CCDO dans certaines villes de l’intérieur, les bandits continuent de régner en maître absolu sur les routes, créant ainsi la désolation dans les familles.

Les commentaires sont fermés.