Modern technology gives us many things.

Je demande pardon au président Samuel Ahmet Sarr

4

En politique, toute faute se paie cash. Et malheureusement, je viens de commettre une grosse faute dont j’assumerai toutes les conséquences y découlant. J’accepterai également toute sanction qui me sera affligée par ma hiérarchie politique. Au président Samuel Ahmet SARR, je présente mes excuses ainsi qu’à toutes les femmes et à tous les hommes  avec qui nous partageons notre projet de société pour le Sénégal.

Je suis l’auteur du texte attribué au Président Samuel Ahmet SARR. Ce document a un historique puisqu’il découle d’une réflexion qu’on devrait partager ensemble dans un cercle restreint composé de femmes et d’hommes engagés à porter et à présenter la candidature du Président Samuel Ahmet SARR  à la prochaine présidentielle.

Alors, il était demandé à chaque membre du cercle de réflexion de proposer un texte qui devrait suivre un circuit court de validation avant sa publication dans les média. Avant-hier, par inadvertance et sans attendre la validation de ma production, j’ai envoyé la version non corrigée aux sites internet. Il s’est trouvé que la veille, j’ai été surpris par des propos malveillants tenus à l’encontre du président Samuel SARR et j’ai voulu apporter une clarification à l’endroit des sénégalais qui doivent comprendre que l’ancien Ministre de l’Energie, n’est nullement un candidat par procuration en embuscade. Ce n’est qu’après la publication du texte dans le site Leralet repris par d’autres sites que j’ai découvert que je venais de commettre une grosse bourde pour avoir envoyé le mauvais texte.

Je tenais solennellement, à remercier le Président Samuel Ahmet SARR qui, par grandeur, a accepté mes excuses auxquelles j’associe les sénégalaises et les sénégalais. Ensuite, je sollicite les excuses du cercle de réflexion dont les illustres membres n’ont cessé de me remonter le moral.

Tous les jours, à l’occasion de nos réunions, le Président Samuel Ahmet SARR nous invite à plus de rigueur dans le travail. Sa pugnacité légendaire, son moral d’acier, ses compétences managériales, sa générosité reconnue font de lui, une référence pour la jeunesse sénégalaise.

Encore une fois, recevez mes sincères excuses.

Fait à Dakar, le 15 Avril 2018

Khadim BITEYE

Membre du Comité de Réflexion

 

4 commentaires
  1. s dit

    Non non et non, c’est la justice divine, Une entreprise de trahison n’aura jamais la baraka. Il est suicidaire de manipuler des ivrognes invétérés, car en cas de manque ou de forte cuite , ça déballe. c’est ce qui arrivé à Laurel et Hardy ( PSMB / Farba) qui ont vendu la mèche lors des législatives . C’est l’Eternel Wadiste , devenu SS et cheval de Troie du Macky.

    Me Abdoulaye Wade
    Secrétaire Général National du Pds

    COMMUNIQUE

    Il me revient que certains de mes anciens compagnons ont décidé de présenter leur candidature à la présidence de la République. C’est leur droit.

    Cependant, je voudrais faire savoir que je ne parraine aucune candidature autre que celle du Parti démocratique sénégalais, parti dont je suis la personne morale.

    Par conséquent, je ne donne ma bénédiction à un quelconque autre candidat qui se réclamerait de ma pensée et dont l’objectif réel serait, en vérité, disperser ma famille politique et vendanger l’héritage de mon parcours qui est, pour l’instant, entre des mains qui ont ma confiance.

    Fait à Dakar le 15 Avril 2018

    Babacar Gaye

    Porte parole du Secrétaire Général National

    Kou moye towoul gorgui Yallah, dina la trokhale beuthieugue ndar kaama .

    1. Gorgui batard dit

      Allez vous faire foutre gorgui n’est rien d’au Qu’un traite qui a poignarde ses anciens fils pour son batard de karm

  2. Saloum saloum dit

    Est ce que Samuel Sarr à relu cette réponse? Affligée ou infligée.. une sanction est infligée non affligée… Pfff

  3. Saloum saloum dit

    a au lieu de à .. bien sûr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.