arméeLa crise sénégalaise en Casamance est-elle en train de prendre une tournure plutôt favorable à sa résolution ? On n’en sait pas trop. Seulement, des révélations, qui pourraient faire bouger les choses dans ce sens, commencent à se faire jour. C’est un gradé de l’armée nationale, à la retraite, par ailleurs président d’une  association de la société civile, qui est monté au créneau pour dénoncer le fait qu’ « on pose une mine (en Casamance) pour 5000 F » seulement. C’était en marge d’une activité de mobilisation sociale et de sensibilisation pour une paix durable en Casamance, organisée dimanche soir au quartier Néma.

Le président de « Nouvelle Vision pour un projet de Société en Casamance » (NVPSC) a d’abord, dans une interview qu’il a accordée à la presse, annoncé que l’objectif principale de leur activité du jour était de « rendre obsolète tout ce qui se passe en Casamance ».

Ce qui s’y passe, selon cet ancien gradé de l’armée nationale, à la retraite après avoir rendu 36 ans durant, de bons et loyaux services à la Nation, c’est « qu’à Ziguinchor il y a 70 % des jeunes qui sont en manque d’opportunité (et) ne se retrouvent plus, ils n’ont plus de repères ».

Major Alpha Dia a ainsi dénoncé le fait que « malheureusement, les adultes n’ont jamais voulu se sacrifier pour les générations futures ». Bien au contraire !

Le président de la NVPSC s’est ainsi engagé « à prendre ce défi en main » en prêchant des paroles « de paix, de développement et de solidarité ».  Major Dia a dit ne pas comprendre que la Casamance puisse souffrir depuis plus de 30 ans. Pour lui, « le Gouvernement en place ne peut rien faire, d’autant plus que la solution est interne… C’est un problème de socio-culture. Le Gouvernement n’acceptera que ce que la population unifiée, parlant de la même voix, lui imposera ».

Si l’on en croit le président de la NVPSC, « les hommes armés ne sont pas en brousse, mais dans les quartiers voire dans les cœurs : nous ne nous supportons pas, nous ne sommes pas gentils les uns envers les autres…  Pour 3000 F, on a vendu un parent, pour 5000 F, on a posé une mine ; c’est une honte d’en parler à travers les médias ».

PARTAGER