Modern technology gives us many things.

Décès du colonel Saye Zerbo, ancien chef d’Etat burkinabè, ce jeudi à Ouagadougou

saye zerboL’ancien chef d’Etat du Burkina Faso (alors Haute Volta), le colonel Saye Zerbo, est décédé ce jeudi à Ouagadougou des suites de maladie, a-t-on appris ce même jour, de source sûre dans la capitale burkinabè. Le colonel Saye Zerbo était âgé de 81 ans. Il a dirigé la Haute Volta (ancien nom du Burkina Faso) du 25 novembre 1980 au 7 novembre 1982.

Né le 27 août 1932 à Tougan, dans la province du Sourou, dans la Région de la Boucle du Mouhoun, à l’ouest du Burkina Faso, Saye Zerbo a fait ses études primaires et secondaires au Mali et à Saint-Louis du Sénégal.

sankara 1Il a, ensuite, poursuivi des cours de sciences économiques et de sociologie à l’Institut africain de développement économique et social (Inades).

Après avoir combattu en Indochine et en Algérie, diplôme de l’École supérieure de guerre de Paris en poche, il rentre au pays et devient ministre des Affaires étrangères en 1974, poste qu’il quitte en 1976, avant d’occuper la magistrature suprême quatre ans plus tard.

Dès son accession au pouvoir, Saye Zerbo promet de mettre fin à la corruption qui mine le pays.

Au sein du Conseil national des forces armées, il fait appel aux jeunes officiers Thomas Sankara, Blaise Compaoré et Henri Zongo pour le seconder.

Victime d’un coup d’Etat, le colonel Saye Zerbo a été succédé au poste de chef d’Etat par le médecin Jean-Baptiste Ouédraogo qui sera, lui aussi, remplacé, quelques mois plus tard, par le capitaine Thomas Sankara, lui-même emporté par un coup d’Etat en 1987.

Depuis le 15 octobre 1987, le Burkina Faso est dirigé par l’actuel président du Faso Blaise Compaoré.

lamizanaLe décès de Saye Zerbo porte à quatre le nombre d’anciens chefs d’Etat burkinabè décédés.

Avant lui, le premier président du pays, Maurice Yaméogo est décédé en 1993. Quant à Sangoulé Lamizana, il est mort en 2005 alors que Thomas Sankara est décédé en 1987.

maurice yaméogoLe seul ancien chef d’Etat burkinabè (parmi les cinq qu’a connu le pays) toujours vivant, est le médecin Jean Baptiste Ouédraogo.

APA

Les commentaires sont fermés.