Modern technology gives us many things.

Décès de Robert Sambou : des ONG “exigent” l’ouverture d’une enquête judiciaire

mort 1Des ONG sénégalaises dont la Ligue sénégalaise des droits de l’Homme (LSDH) ”exigent”, dans un communiqué, l’ouverture immédiate d’une enquête judiciaire pour faire la lumière sur les circonstances exactes du décès d’Antoine Robert Sambou, à Pointe Saint Georges (Oussouye), des suites de ”mauvais traitements” imputés à des militaires cantonnés dans ce département de la région sud du pays.

Les organisations signataires, parmi lesquelles la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (RADDHO) et la section sénégalaise d’Amnesty International, apportent leur soutien ”sans réserve” à la famille de Robert Sambou, qui réclame une autopsie avant l’inhumation de la victime.

Selon le communiqué signé des trois organisations concernées – Assane Dioma Ndiaye (LSDH), Aboubacry Mbodj (RADDHO) et Seydi Gassama (Amnesty) – la victime a succombé des suites d’actes de tortures et de ”mauvais traitements” des militaires cantonnés à Pointe-Saint-Georges, dans le département d’Oussouye.

Réagissant à ce sujet dans la presse, le lieutenant-colonel Adama Diop, chef de la Division médias et stratégie de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA), avait déclaré que l’armée ne compte tolérer “aucune violation des droits de l’homme”.

Les commentaires sont fermés.