Modern technology gives us many things.

Cybercriminels : ils prennent le contrôle d’un bureau de transfert d’argent

cybercriminels 2Les enquêtes effectuées dans le cadre de cette affaire, sont intervenues suite à une plainte déposée par le propriétaire d’une agence de transfert d’argent située dans la commune de Marcory à Abidjan, la capitale ivoirienne.

En effet, le responsable de cette agence de transfert d’argent a été informé par l’une de ses caissières que de nombreuses opérations de transfert d’argent avaient été réalisées à partir de son poste, sans aucune intervention humaine dans les locaux de l’agence.

S’étant rendu sur le poste incriminé pour constatation, le responsable d’agence s’est aperçu que l’ordinateur présentait une activité suspecte. En effet, il a noté avec étonnement que des mouvements du pointeur de la souris, des clics, etc., se produisaient sans aucune activité sur le poste, signe de ce que la machine était contrôlée à distance par un cyberdélinquant.

Au total, la somme de 4.600.000 FCFA a été transférée depuis le poste contrôlé à distance, au préjudice de l’entreprise.

Les enquêtes subséquentes au dépôt de plainte pour cette affaire ont permis de découvrir que des programmes informatiques de prise contrôle à distance avaient été installés sur l’ordinateur incriminé.

En outre, il a clairement été établi que la caissière s’était faite complice d’autres cybercriminels, en vue de réaliser l’installation du programme malveillant et la prise de contrôle à distance de l’ordinateur. Ainsi, les nommés MIESSAN AYEPA ISMAEL (26 ans) et BAKARE BELLO BASIRU OWANIYI (30 ans) ont été identifiés et interpellés par la PLCC. Les deux cyberdélinquants ont avoué être à la base de cette escroquerie avec le soutien de la caissière véreuse.
Par ailleurs, des enquêtes plus approfondies sont entrain d’être menées afin de démanteler l’ensemble du réseau qui s’étendrait au delà des frontières Ivoiriennes. Des dispositions pratiques sont prises afin de coordonner avec les acteurs nationaux des pays concernés, les recherches de tous les individus impliqués dans cette affaire.

Les deux cyberdélinquants mis aux arrêts ont été déféré devant le parquet d’Abidjan-Plateau, aux fins de droit.

Les commentaires sont fermés.