bignona boukoutAprès l’édition de 1948 et celle de 1978, Bassire va remettre ça en 2014. Le lancement officiel a été
effectué par les sages du village et les responsables du bois sacré. A Bignona, les futurs initiés ont subi la séance de déshabillement hier dimanche. A partir de maintenant ces futurs initiés ne vont plus
s’habiller comme avant, ils vont avoir un accoutrement spécial qui permettra de les identifier à vue d’œil. Cette façon de s’habiller à d’autres significations culturelles mais c’est aussi une forme de
protection et de garanti pour eux. Au cours de cette cérémonie, il a été procédé au prélèvement des cheveux des futurs initiés. Cela consiste à couper des cheveux et d’en faire tout un rituel mais pour
rendre le futur initié attrayant, toute une dextérité est utilisée pour qu’il soit beau à regarder. Ce fut une mobilisation exceptionnelle comme pour dire que le processus est irréversible à ce stade des préparatifs pour l’entrée au bois sacré de Bassire. Ce sont de futurs initiés de différents âges qui se sont présentés, des plus jeunes à ceux qui sont nés même un jour après le Boukout » de 1978, donc beaucoup  sont aujourd’hui âgés de 36 ans. A compter de cet instant, le village de Bassire va complètement changer de décore jusqu’après l’entrée dans le bois sacré qui se tient généralement entre le mois de Juin et le mois d’Août. Les habitants du village et ceux de sa diaspora sont informés par une voie autorisée en la circonstance et aussitôt informés, ils s’y mettent pour ne pas être laissé en rade car à partir de maintenant, ça n’attendra plus.
Mamadou Lamine Badiane/Bignona.xibaaru.com

PARTAGER